La science du mariage et du couple. Numéro 1 : l'attraction

La science du couple 1 : L’attraction

Article
0 commentaire(s)

Pour se marier ou rester en couple, tournons-nous désormais vers la science. Le très sérieux Time Magazine, constate que 50% des américains adultes sont célibataires. Il a donc enquêté sur des mesures matrimoniales qui peuvent nous inspirer à nous engager en amour et tenter de le rester.

Car le mariage est, là-bas et probablement ici aussi, l’institution qui nous procure nos meilleures satisfactions et nos pires déceptions.  En France, 32 millions de personnes vivent en couple, 72% d’entre elles sont mariées.

Nos attentes envers le couple n’ont en effet jamais été aussi élevées car celui-ci doit nous procurer, en buffet à volonté : intimité, soutien, stabilité, bonheur et exaltation sexuelle. Et si ça n’est pas le cas, on peut aussi désormais (presque) se désabonner de son conjoint.

Mais lorsqu’on interroge des couples au très long cours, l’une des plus grande satisfaction de leur vie aura été d’avoir partagé leur histoire. Sur le plan historique, le couple moderne est le premier à exiger que l’on nous accepte tel que l’on est, en espérant en plus s’y épanouir.

Envie de vous comparer ? C’est parti !

1 – L’attraction

Selon l’université de Princeton, nous évaluons :

• la beauté,

• l’amabilité,

• la possibilité de faire confiance,

• les compétences

• et l’agressivité de quelqu’un,

en à peu près 100 millièmes de secondes. L’être humain est un panneau d’affichage ambulant.

Tout parle de qui nous sommes

Notre taille, notre poids, nos gestes et nos vêtements. Ils donnent à notre entourage des datas sur notre milieu social, notre éducation, notre santé et même notre degré d’hygiène, facteurs qui alimentent l’algorithme de l’attraction. Nous sommes aussi plus sensible aux sourires, signes d’une personnalité agréable et d’une capacité émotionnelle à s’ajuster aux situations.

Mais la bonne nouvelle est que bien que nous privilégions des visages symétriques, un professeur de neuro-sciences de l’université de Montréal affirme : « Etre différent peut être très attirant, car du point de vue de l’évolution, nous préservons ainsi la diversité de l’espèce. » Ouf !

Le parfum naturel

Notre odeur est tout aussi déterminante car nous allons choisir quelqu’un dont le parfum naturel nous assure une bonne diversité génétique qui permettrait à nos enfants potentiels de pouvoir se défendre contre les virus.

Si tous ces facteurs sont alignés, nos neurones produiront suffisamment de dopamine pour rassembler le courage de traverser la pièce pour parler avec un inconnu.

L’infatuation

Une fois qu’on se connaît mieux, peut-être a-t-on déjà couché ensemble, la relation passe au stade 2 : l’infatuation, forme d’émerveillement exacerbé par la dopamine et l’ocytocine (hormone de l’attachement), produites lors des rapports sexuels.

Attention, cette phase est encore fragile. Trop de temps passé sur son smartphone ou de mépris pour les amis de l’autre peuvent encore refroidir un partenaire.

Le stade 3

Puis l’amour peut se transformer à long terme. Car il existe 3 mécanismes cérébraux qui nous permettent de le faire : le désir sexuel qui nous pousse vers les autres, la sécrétion de dopamine qui nous encourage à miser sur une personne en particulier, et enfin la production d’ocytocine qui nous incite à rester ensemble, notamment pour pouvoir élever des enfants. Même si ça ne marche pas à tous les coups.

Hélène Fischer, chercheuse au Kinsey Institute, a donc ausculté grâce à un I.R.M, les cerveaux de couples avec enfants, ensemble depuis plus de 20 ans. Et elle y a repéré l’activation de ces trois fonctions, comme au premier jour.

Voici les comportements qui permettent de les entretenir :

faire l’amour pour produire de l’ocytocine. Les câlins post-coïtaux sont la meilleure colle à couple.

partager des nouveautés pour que les cerveaux sécrètent de la dopamine, ensemble.

se toucher, se prendre dans ses bras, se tenir par la main. Ocytocine, toujours.

partager la légende de votre rencontre. Si elle contient de l’admiration et de la solidarité. Sinon, c’est foutu d’avance. Re-re-re raconter sa rencontre est donc un facteur de longévité d’un couple.

 

2 – Le sexe

3 – Faire durer

4 – L’infidélité

5 – La santé

6 – Dormir ensemble

 

L’enquête complète

Envie de muscler votre capacité d’amour ?

Le cours Plus d’Amour comprend 21 mini leçons de psychologie positive pour emprunter un chemin de transformation en profondeur. Vous êtes guidés par des vidéos, des exercices, des activités, des tests et des surprises.

A lire aussi

Zzzzzzzzz

Enorme cadeau de Fabienne Legrand, illustratrice au charme fou. 1. On tâte la bande son : Zzzzz 2.  Les images, ...

Europe 1: le grand direct de la santé

Mélanie Gomez sur la Cuisine Positive dans le Grand Direct de la Santé de Jean-Marc Morandi sur Europe 1. ...

Témoignage de Chris sur son marathon de New York

Chris à New York

Voici le message que j’ai reçu dans mon smartphone il y a quelques heures. Sa lecture m’a embuée les ...

Laisser un commentaire