Bloom 2019 a fleuri

Article
Laisser un commentaire

En janvier dernier j’ai sauté de ma falaise en proposant un atelier d’écriture qui fait du bien.

Car dans le silence de mon bureau, je me débats souvent avec l’impératif d’aligner des phrases ou des idées pour les partager. Et j’avais déjà pu observer que les jours de difficulté, la souffrance était au max, mais que lorsque mes pensées voulaient bien se propager jusqu’à mes doigts, le plaisir était inégalable. 

J’ai donc épluché les littérature de la recherche dans le domaine.

Quelle écriture nous soutient, nous incite à vivre plus et nous procure des satisfactions ? Évidement, celle qui va nous demander de la concentration, un soupçon d’introspection et pas mal de créativité. J’ai testé des exercices, tenu différents types de journaux, correspondu avec des personnes particulières, observé les effets de l’écriture sur mon sommeil mais aussi sur mon éveil, lu beaucoup, aussi. Puis j’ai tout enfilé. Comme un collier à égrainer pour mieux s’apprivoiser, et je l’ai proposé. Plusieurs centaines de personnes ont tenté l’aventure. Car elle ne vous oblige pas à sortir de chez vous, mais vous rapproche prodigieusement d’autres personnes, qui comme vous, choisissent de s’explorer et parfois se dévoiler. 

Effets inattendus

Mon élan est toujours d’anticiper le travail qui sera à faire. Je choisis la destination vers laquelle je nous emmène avec soin. J’ai tracé un itinéraire que nous avons suivi pendant seize semaines. En partant du passé pour nous projeter enfin dans l’avenir. Ce que je ne pouvais pas deviner à l’avance était la puissance du véhicule que chacun emprunterait pour y parvenir. L’intelligence collective a fait son oeuvre. Certains ont effectué leurs travaux dans l’intimité de leur ordinateur. D’autres ont tissé une toile très serrée avec des participants, guettant les textes les uns des autres. Il y a parfois eu trop de bruit pour écrire, ou pas assez. La communauté des Bloomers a ressemblé à un village dans la réalité avec des individus postés au milieu de la place, avides de voir et d’être vus alors que d’autres rasaient les murs. Mais dans tous les cas, la sororité de mes villageois à joué. Soutiens et encouragements à extraire le meilleur ont été au coeur des feedbacks échangés.

Alors que nous venons de terminer ce programme, je traque les améliorations et ajustements qui affineront l’édition prochaine. Car nous allons recommencer l’aventure. Voilà une choses certaine. Le temps est venu pour moi de retourner à ma table d’écriture après avoir célébré la fin de notre périple avec celles et ceux qui ont pu venir se retrouver et se sentir vivre en vrai. 

Nous y avons eu la sensation de retrouver des amis car c’est tout à fait ce que nous sommes, les uns pour les autres, devenus.

 

A lire aussi

Vos questions à Christophe André

Vendredi 20 mars 2015, j’aurai la joie d’interviewer Christophe André au Salon du Livre de Paris, en public.Le thème de notre ...

Ma Nathalie au wasabi

Aujourd’hui, mon amie Nathalie Cuman m’a fait un cadeau extraordinaire. Celui de célébrer notre amitié. Tout simplement. Nathalie et ...

Trouver sa power patate

Avez vous deja mis les pieds dans une fabrique à héroïne ? Un Carreau du Temple rempli à craquer ...

Commenter