#designheureux

Article
Laisser un commentaire 5

Les détails visuels du quotidien nous rendent structurellement joyeux :

Les pois, le rose, les chiens en bottes, les bouquets de fleurs, etc. Tout le monde tire à boulet rouge sur les plaisirs matériels, les déclarant écrasants, inutiles ou superflus. Mais pas du tout, je le sens depuis longtemps, et suis enfin tombée sur des travaux qui le confirment. Le quotidien alimente l’imagination, l’allègement et le sourire. Le propre de la beauté est de nous transporter, mais il n’y en a pas qu’une seule et la nature n’a pas le monopole du formidable. 

Je n’ai jamais pu travailler dans un bureau sans le customiser. Je déplore l’uniformité des plateaux de travail sans aspérités. J’ai toujours voulu vivre chez les Barbapapas, et je sais maintenant pourquoi.

Voici les découvertes d’Ingrid Fetelle Lee, designer sur le lien entre l’expérience intense d’émotions positives, c’est-à-dire la joie, et le design.

APPEL À TÉMOINS : 

Alors voici ma question, quelles sont les choses que vous voyez, les designs, les formes, les couleurs, la beauté ou les objets qui provoquent chez vous la sensation de joie ou de légèreté ? Sur les réseaux, vous pourrez poster des photos d’endroits qui provoquent de l’allégresse en les identifiant #designheureux.

Ainsi nous pourrons les partager.

Je commence : les cyclopes, les ronds, les pois et les confettos. 

Publié le 11 septembre 2019

Étiquettes : , , , , , , ,

A lire aussi

La chasse au trésor : des livres de psychologie positive posées dans Paris pour la journée du bonheur #happyday

#happyday 2017

Distribuer du bonheur La journée internationale du bonheur, International Happiness day était officiellement lundi dernier #happyday. Vous le savez certainement ...

télématin fabrique du kif

Télématin fabrique du kif

Invitée d’Estelle Colin au journal de 7h30 ce samedi 14 février 2017. Quand la passion de son métier permet ...

www.vinvin.net

« J’ai rencontré Florence il y a quelques années par le truchement des hasards de la chance du destin. Nous ...

5 commentaires sur “#designheureux”

  • Emilie dit :

    Merci pour ce partage, très intéressant… Et lumineux

  • Marie dit :

    Les couleurs m’ont toujours apporté de la joie, de la légèreté. Je peins, je couds, je crée. Je m’habille en couleur. Dans la journée quand j’ai un coup de fatigue, de découragement (je travaille à mon compte), je sors et je fais les boutiques, pas pour acheter mais pour me remplir les mirettes de couleurs, de beau, d’harmonie dans les présentations….etc. La nature et ses compositions inédites m’apportent aussi cette joie intérieure.
    Donc je me rebooste à la beauté de façon générale.

  • Myriam dit :

    la campagne me ressource et me rend heureuse … c’est le goût de l’enfance, la faisselle et son petit lait, les odeurs de paille et de bouse de vache :-), les oiseaux qui chantent tôt le matin, le bruissement des feuilles soufflées par le vent. Mais le design heureux ce peut être aussi un objet dans le salon qui raconte une histoire, un chaise brute en bois au toucher de velours, un vieux bandana bleu que je retrouve sur la tête de mes filles … c’est un peu de tout ça le design heureux … le beau autour de soi !

  • Cécile Genty dit :

    Les animaux, les images de chatons, les cartes postales d’enfants en noir et blanc et celles avec de jolies citations et des illustrations aux couleurs pastels, toutes les nuances de parme et de violet, les jolies boîtes, les carnets, les beaux stylos (les objets de papeterie en général), les fleurs, les objets traditionnels russes comme les palekhs, une bibliothèque remplie de livres et des tas d’autres choses encore notamment des paysages…

  • Catherine Pissarro dit :

    Un bel objet, le voir et le toucher, un paysage majestueux, naturel dont les couleurs resplendissent et dans lequel je me fonds, les mésanges qui boivent et se baignent dans leur « piscine » installée au pied du poirier, ma fille amoureuse et heureuse, le travail du charpentier à la vue de son ouvrage.
    Quand c’est possible, j’aime associer la vue et le toucher, voir l’odeur.
    Catherine

Commenter