10 jours sans manger - jours 9 & 10

10 jours sans manger – jours 9 & 10

Article
Laisser un commentaire 1

Hier je n’ai pas pu écrire. Je suis tombée de sommeil, enfin ! La digestion reprend ses droits et oui, incontestablement, c’est une source de fatigue saine, aussi. Pourtant, la journée fut peut-être la plus belle de mon voyage.

Pendant la nuit, les Alpes avaient poussées dans le jardin. Couvertes de neige, en plus. Le paysage du lac de Constance est à tiroir. Chaque jour apparaît un nouveau phénomène naturel. Après l’hiver de la veille, nous étions en plein été. Vous nous auriez-vu gambader sous le soleil, la cuisse alerte et courts vêtus. Non, nous ne courrons pas cul-nul, mais des parcelles de peaux dévoilées, tendus vers l’astre pour requinquer notre vitamine D.

Et à 22h j’ai fermé boutique jusqu’à ce matin. Ca m’a rassurée, les nuits troublées sont terminées.

Dernières heures de protection

Ou dernières heures de rétention ? Les aliments proposés ici sont d’une fraîcheur absolue. Les repas se prennent entre 12h et 13h pile car les plats sont préparés pour cette heure précise. Peu ou pas cuits, toujours dans l’heure qui a précédé, les mixtures savantes aux vitamines démultipliées ne supportent pas l’oxygène très longtemps. Une demi endive nourrira jusqu’à 4 personnes, mais la vinaigrette d’avocat la sublimera.

Bref, dans quelques heures, je reprends la main sur mon menu.

Intéressant phénomène, je remange désormais depuis 48h très exactement et l’os de ma hanche a refoutu le camp. Masqué par la pellicule d’eau qui nourrit les tissus sous la peau. Une fois les intestins en marche de nouveau, cette eau ne nous traverse plus et retourne se loger dans ses cavités d’origine. Nous sommes, après tout, constitué à 90% de liquides.

15h : TGV Zürich-Paris

Et voilà, je roule vers ma vie, mon frigo, ma famille et mes amis. Que retenir de cette fois-ci ?

Qu’aucun jeûne ne ressemble à un autre. Ni le mien aux vôtres, ni le mien aux miens. Mais quelle aventure, quand même. Un vrai voyage pour chacun. Là bas, nous en parlons, pendant. Et en parlant de cela, nous dévoilons beaucoup sur notre tempérament. Il y  quelque choses de très individuel dans le jeûne où la solitude se vit à plein régime. Quand mon corps parle tant, l’écouter en pleine conscience occupe. Fatigue, euphorie, tentations, légèreté, dépassement de soi. Il y a un peu de tout cela.

Les gens

Les personnages que j’ai croisés m’ont aussi beaucoup amusée. On perçoit un échantillon de chacun en parlant souvent du plus profond de nos intestins. On se fait des films sur la vie des autres, comme ils s’en font sur la nôtre. On s’agite, on souffre, on transpire et on fait du bus ensemble. J’ai fui les râleurs, hermétique à l’intérêt de venir ici pour se plaindre. Mais il y en avait peu. Beaucoup plus de vrais jouisseurs qui payaient leur dû en dégustant cela aussi.

Et si c’était si facile, apprendrions-nous autant en si peu de temps ?

Ma tête est réorganisée. Les inquiétudes avec lesquelles je suis partie sont apaisées. Là tout de suite, voici comment je me sens : paisible, rassasiée, joyeuse, présente et jolie.

Impatiente de rien et contente de beaucoup. Arrêter de manger donne beaucoup de saveur et de goût à tout.

 Jour 8

Étiquettes : ,

A lire aussi

Une 3e saison pour la Fabrique à kifs

La tournée reprend et voici notre toute nouvelle affiche ! Venez muscler votre bonheur avec nous. On prolonge à ...

Merci à un inconnu : les 3 kifs d’un jour

Pour le 24 décembre, en plein boom de Noël, Anne Cazaubon, sur Europe 1, a eu l’idée d’une grande ...

Californie 2018 : cannabis et cloud managers

Je rentre d’une virée américaine, de New York à San Francisco. Je visite toujours ce pays les yeux et ...

Un commentaire sur “10 jours sans manger – jours 9 & 10”

  • Aissa dit :

    Pourquoi pas essayer de faire le ramadan ?

    A la coupure,vous allez être tellement reconnaissante envers Dieu de vous donner de la nourriture !!

    Grâce à Dieu, j’ai eu beaucoup de « kifs » aujourd’hui notamment quand j’ai écouté une de vos conférences !

    Bonne continuation ! = )

Commenter