Le superchargeur intérieur

Chronique PSYCHOLOGIE POSITIVE 23
Laisser un commentaire

Quand nos appareils électroniques se déchargent, nous les alimentons en électricité et ils repartent. Mais lorsqu’il s’agit de notre propre énergie, savons-nous à quoi relier nos fils intérieurs pour une vitalité durable et renouvelable ? La batterie qui nous permet de ternir la distance face à complexité de nos vies est personnelle. Voici ses trois sources.

 

Bien faire vs. bien être

Se sentir heureux ne suffit pas, car paradoxalement, lorsque nous éprouvons un bonheur simple sans contribution particulière, l’expression de nos gènes ressemble à celle de personnes confrontées à de l’adversité, et notre corps crée de l’inflammation.  Mais dès que nous trouvons du sens à nos actions et visons une finalité plus large que nous-même, la turbine vitale se met en marche. Ainsi, si nous savons à qui ou à quoi sert notre travail, nous nous sentons 250% plus engagés qui si nous œuvrons dans le brouillard. Progresser en contribuant est un carburant[1].

 

Se relier vs. accomplir

Nous puisons le sel de la vie dans nos interactions quotidienne et recevoir une distinction ne remplacera jamais la sensation d’aimer. Les moments partagés nous laissent des souvenirs plus forts que nos victoires solitaires. Voilà pourquoi il est vivement recommandé de se faire des amis au travail. Quelqu’un avec lequel on peut partager ses troubles professionnels et personnels, en sachant se dévoiler est la clé de l’amitié. Mais pour commencer, n’oublions pas que simplement faire sourire ou rire quelqu’un est bien plus simple et attachant que de chercher à les rendre heureux. Une blague, un post-il ou une remarque bien placée revigorent autant son émetteur que son public. Cette source d’énergie-la est donc en plus, contagieuse.

 

Manger, bouger, dormir

Simple ? à voir. Les discours autour de la modération sont devenus une excuse pour manger de tout. Mais 200 calories de biscuits ne vaudront pas ceux des haricots verts. Car le sucre nous rend paresseux et les mauvaises graisses plus agressifs. Par ailleurs, passer moins de temps assis est indispensable. Oui, oui, levons-nous pour faire quelques pas. Même la lecture de magazine vous attendra. 20 minutes de marche nous garantit d’être de meilleure humeur pour toute la journée. Et ce soir, nous coucher sans écran ni excitants. Car la qualité de notre sommeil est aussi régénérant que sa quantité.

 

En résumé, se ressourcer de consiste pas à en faire moins, mais mieux, et surtout ensemble, pour démultiplier nos réserves.

 


[1] Teresa Amabile, Diary Study database, Harvard Business school, 2017

 

A lire aussi

Plus d’amour pour Noël ?

Peut-on offrir Plus d’amour ? Et bien je dis tentons-le ! Car les cadeaux que nous faisons disent pas ...

Sud Radio de 9h45 à 10h30

Je suis reçue ce matin par Philippe Rizzoli dans l’émission Code Rizzoli sur Sud Radio. Emission diffusée dans le ...

Famili

Oui, le bonheur ça s’apprend ! On rêve tous de voir nos enfants croquer la vie à pleines dents ...

Commenter