White week end

Article
Laisser un commentaire 2

Ce week end était bleu et blanc. Bleu du ciel et blanc des événements. La nuit blanche, hier soir, qui m’a entraînée dans une foule compacte jusqu’à l’atelier de François Boisrond qui peint en ce moment la muse de sa vie, ravissante  Myriem Roussel  filmée par Jean-Luc Godard dans Passion, film tourné en 1981. Le cinéma immortalisé sur la toile. L’expo est prévue au printemps, ça va déchirer.

Et puis ce matin, un moment hors du commun. 3000 personnes au pied du mur de la paix du champ de Mars à Paris pour célébrer la gratitude et la paix. Alors vous savez, la gratitude, ça me parle. J’appelle ça un kif. Et d’avoir vécu cela, en était un très distinctif.

 

Car nous étions là pour faire du yoga. Tous vêtus de blanc. Du « white yoga« . Les postures nous ont tournés vers le ciel autant qu’a pu se faire. C’était magnifique. Serrés, concentrés, entraînés, par Elena Brower. Il paraît qu’à NY, les gens se réunissent à 15 000 pour faire cela ensemble. Comme ils ont raison.

L’accès à nos tapis a été une vraie méditation. Une occasion de mettre de la joie partout, même dans les galères. Compressés et retenus par des barrières, une moitié patientait et l’autre râlait. Ca a duré un temps infini, 1h pour franchir 3 mètres. Dans la foule, juste derrière moi, un jeune homme me reconnaît. Sensation inédite d’être Julia Roberts. C’est le créateur d’Ayssens, dont je relayais un article sur la page Facebook de 3 kifs par jour il y a quelques jours. Synchronicité quand tu nous tiens. Mais là bas, ce sont ces merveilles qui paraissaient normales.

Nous avons vibré à 3000 au rythme des cordes d’une contrebasse. J’y étais en compagnie de Ciche et Nathalie, mes amies de toujours, mes soeurs de découvertes et désormais de flexions collectives.

On a beau dire que la météo n’influe pas tant que cela sur notre bien être, cette journée a été un contrexemple. Cela dit, pas aisé de savoir ce qui de ce partage si nombreux ou du ciel parfaitement bleu m’aura fait le plus de bien. Journée formidable qui n’a fait que commencer comme cela. C’était aujourd’hui l’anniversaire de la naissance du Mahatma Gandhi. Merci à lui et à mes 2999 voisins pour un si joli moment.

A lire aussi

La sélection de 10 cadeaux de Noël inspirants de Florence Servan Schreiber pour Noël

Ma liste à la mère Noël #inspiration

Père Noël, Père Noël, et la mère Noël, elle bosse aussi non ? Voici de quoi lui donner des ...

2019 en 10 mots

Cette année, je n’ai pas envie de prendre de résolutions. Parce que tout crie trop fort autour de nous. ...

On a tous des appétits

Je suis intervenue lors des Prix de l’Eco à Biarritz sur la thématique du bonheur au travail et de ...

2 commentaires sur “White week end”

  • Delphine B dit :

    Un peu triste d’avoir manqué ce moment intense et particulier mais c’était heureusement aussi pour une belle cause !!
    Pour moi c’était plutôt a pink session!! Et oui j’ai participé à la course Odysséa, les 10 kms du bois de Vincennes. Et là aussi il y avait de très bonnes vibrations 🙂
    Très fière de l’avoir fait et fini en relative bonne forme.
    C’était assez grisant d’être encouragée, de faire partie d’un groupe, et de passer la ligne d’arrivée sous les applaudissements même si très loin dans le classement.
    A renouveler…

  • Eric dit :

    Quelle rencontre fortuite !
    Florence, je suis heureux de t’avoir offert un kif 😉

    A bientôt !

Commenter