Interview de Florence Servan-Schreiber - RéPublique du Centre

La République du Centre : découvrez vos super-pouvoirs

Presse
Laisser un commentaire

Un article de Carole Tribout pour La République du centre.

Auteur de 3 kifs par jour et de Power Patate, Florence Servan-Schreiber est l’invitée de la soirée des Rencontres Performance de Loire & Orléans, ce jeudi 1er décembre, au cirque Gruss, pour une soirée Power Patate.

Interview de Florence Servan-Schreiber

La « professeure de bonheur » proposera aux 400 invités des Rencontres Performance organisées par Loire & Orléans Eco de « détecter, utiliser et entretenir leurs super pouvoirs ».

Professeur de bonheur : c’est votre métier ?

Oui, tout-à-fait ! Et je mets un « e » à professeure.

Ce n’est pas trop difficile à exercer quand on s’est levé du pied gauche ?

C’est justement le meilleur moment pour l’exercer. On peut être affecté. Mais ce n’est pas parce que les choses ne se passent pas comme on veut que l’on n’est pas heureux. Cela ne repose pas tant sur les conditions extérieures, mais sur ce qui est en notre pouvoir. Et la « power patate » est un aspect de la psychologie positive.

Pouvez-vous en dire un peu plus sur la psychologie positive ?

Il y a eu énormément d’études sur les dépressions. Et c’est normal car le cerveau humain est d’abord attiré par ce qui ne marche pas. Mais depuis 15 ans, grâce à Martin Seligman, des études scientifiques se penchent sur les mécanismes d’épanouissement. Plus nous nous servons de nos propres qualités, de qui nous sommes au naturel, plus les choses sont faciles et agréables.

Dans « Power Patate », vous citez 24 forces de caractère, comment s’en servir dans ce contexte ?

Il faut s’appuyer sur nos cinq forces principales : en accentuant ce que nous faisons le plus naturellement, nous démultiplions nos sensations de puissance. Comme par exemple lorsque l’on écrit avec plaisir.

Et les dernières de la liste ?

On ne s’en occupe pas ! Il faut laisser tomber nos défauts, sur lesquels l’être humain se concentre trop. Par exemple, une femme qui se regarde dans un miroir se voit 30 % plus grosse qu’elle ne l’est ! Il faut, au contraire, avoir un vocabulaire positif sur soi.

Comment détecter ces super pouvoirs ?

Il faut d’abord accepter d’avoir des qualités. On peut se faire aider par un coach, ou interroger des gens qui nous connaissent, consulter des livres, des sites.

Quand se sert-on de ces super pouvoirs ?

Tout le temps : quand on aime, qu’on élève ses enfants, que l’on a le bourdon, que l’on rencontre des difficultés ou que l’on se lance dans de nouveaux projets. Par exemple, pour partir en Inde, certains suivront un parcours très méthodique, d’autres se laisseront guider par la curiosité, ou par le besoin d’avoir tout vu… Connaître ses forces donne des pistes pour être moins « à côté de la plaque ».

Si notre métier ne correspond pas à nos super pouvoirs, faut-il en changer ?

Pas forcément. Il faut plutôt regarder comment l’exercer. Ou bien exprimer ses super pouvoirs en dehors du travail.

Et quand on est au fond du trou, que l’on a oublié que l’on possédait ces pouvoirs ?

La psychologie positive n’est pas faite pour « le fond du trou ». Elle ne remplace pas la psychologie traditionnelle. Mais elle permet de faire face aux variations, et surtout de se rendre compte de ce qui va bien, ce que l’on ne fait pas suffisamment. On préfère se plaindre et accabler François Hollande !

D’où vient le titre de votre livre, « Power patate ».

D’une boisson énergisante que j’avais bue dans un café ! C’était au moment du décès de mon cher cousin David. Je voulais écrire un livre sur les super-pouvoirs.

Avez-vous d’autres livres à sortir ?

« La Fabrique à kifs » est sorti cette semaine. C’est un livre très pratique inspiré du spectacle que je donne avec deux femmes psychologues. J’ai également créé le site www.3kifsacademie.com pour pratiquer chez soi.

Pratique. Soirée « Power Patate », demain à 18 h 30, au cirque Gruss, à Saint-Jean-de-Braye, sur inscription obligatoire (www.soiree.lesrencontresperformance.fr) dans la limite des places disponibles.

Test sur les forces de caractère recommandé par l’auteur : www.viame.org

 

Lire l’intégralité de l’article sur La République du Centre

Publié le 30 novembre 2016

Étiquettes : , , , ,

A lire aussi

Les ateliers de l’automne

J’ai résisté, résisté, pour faire semblant de ne pas vraiment être rentrée, et puis j’ai craqué. Les dates des ...

Une conférence pour fleurir

Je me réveille ce matin les yeux mi-clos. Une nuit n’a pas suffi à récupérer l’énergie déployée pour arriver ...

Excès prescrits

Un excès d’amour est-il possible ? Certainement. Est-ce dangereux ? Ca dépend pour quoi. Pour se sentir vivant, nourri, ...

Commenter