Sex, love & goop : les nuances du désir et du plaisir

Article
Laisser un commentaire

Dans cette série de téléréalité, des couples s’aventurent sur le chemin d’une sexualité et d’une intimité plus épanouies, accompagnés par Gwyneth Paltrow et son équipe. Elle est intéressante car elle s’intéresse à tous les âges et préoccupations de couples hétéros ou homosexuels.

A chaque épisode, on découvre un type d’accompagnement et d’exercices pratiques qui imposent une participation authentique aux protagonistes. C’est, du reste, ce qui donne du charme à cette série. Les Américains sont d’une pudeur légendaire, mais cette fois-ci, accordons leur la palme du réalisme. Dans sa série précédente, The Goop Lab, Gwyneth Paltrow avait déjà proposé une séance guidée de découverte de leur anatomie à un groupe de femmes réunies en cercle. Suivie par la présentation d’une galerie de photos de différentes vulves. 

L’intention de ces programmes, finalement très éducatifs, est de mettre en scène une sexualité du quotidien, habitée par des gens réels, éloignée des schémas fantasmés d’une pornographie conçue par des hommes. Leur ambition est aussi de normaliser et démocratiser le recours à l’apprentissage de gestes, possibilités ou pratiques. On y croise différents thérapeutes ou thérapies. Le fil entre l’intimité et le spectacle est tissé habilement. La variété des couples représentés nous rappelle combien le désir et le plaisir sont complexes et singuliers. J’ai, pour ma part, trouvé ces épisodes surprenants, divertissants et pleins d’enseignements.

A découvrir sur Netflix.

 

Publié le 17 février 2022

Étiquettes :

A lire aussi

Nouvelle année, nouvelles résolutions ?

Invitée par Olivier Delacroix sur Europe 1 pour donner mon avis sur les bonnes résolutions. Plus c’est le chaos, ...

Pourquoi l’écriture fait du bien ?

Elle relie, calme, permet de s’évader ou de conserver une trace de ce que l’on vit. Comment s’y mettre ...

Aveux capillaires

Tous les deux mois, vous ne le savez peut-être pas, je peux, dans le magazine Clés, raconter un peu ...

Commenter