Fémininbio : VIVE LA CUISINE POSITIVE !

Presse
Laisser un commentaire

Rencontre avec Florence Servan-Schreiber, l’auteur de 3 Kifs par jour qui récidive avec un livre de recettes à l’enthousiasme bulletproof Dîner de Kifs.

Par Emma Bellot.

 

L’auteur des best-sellers punchy 3 kifs par jour et Power Patate, Florence Servan-Schreiber s’attaque désormais à la cuisine pour mettre du bonheur dans notre assiette. Le petit nom de l’heureux élu ? Dîner de Kifs, bien évidemment !

Pourquoi la cuisine positive et pas le bricolage positif par exemple ? 
Ce qui m’intéresse dans la psychologie positive, c’est la possibilité d’accéder à des informations qui nous permettront de faire des choix différents et d’améliorer notre vie. Or, quelle meilleure façon d’améliorer sa vie, sa santé, sa longévité, son humeur, sa capacité à être heureux qu’en cuisinant des bons plats qui font du bien ? Cuisiner, c’est être acteur de son bien-être, choisir de la qualité anti-oxydante d’une baie ou la propriété anti-inflammatoire d’une algue, c’est agir pour une vie meilleure.
La cuisine correspond aussi à ce qu’on appelle, en psychologie, un moment de flux. C’est un moment où l’on fait ce que l’on aime faire en faisant appel à des compétences que l’on maîtrise dans un but précis et pour quelqu’un. C’est un moment où l’on perd la notion de temps et où l’on s’oublie pour s’accomplir.

Quels sont les 5 principes de la cuisine positive ? 
1. Choisir des aliments bienveillants : Frites 0, Tomate 1 !
2. Se donner le mal qui nous va bien : il faut se respecter et être à l’aise en cuisine. Si j’ai le super-pouvoir de faire de très bons plats de pâtes, pourquoi me forcer à épater les copains avec un dîner gastro ?
3. Laissez à ses hôtes le choix d’assembler leur assiette. La cuisine est un kit : du cru, du cuit, du salé, du sucré. L’équilibre doit se trouver grâce à la curiosité et non la contrainte.
4. Kiffer cuisiner : cela doit être un moment de plaisir avant tout, alors éclatez-vous à mobiliser votre créativité, votre passion et votre grain de folie !
5. Partager pour se régaler : la cuisine c’est comme l’amour, pour l’apprécier, il faut la partager.

A lire aussi

Bouge ton corps, avec Wendy Suzuki

Bouge ton corps

Je vous présente Wendy Suzuki. Chercheuse en neuro-sciences à NYU et passionnée par le lien entre le sport et ...

Juin en jupe avec Joséphine

Juin en jupe #juinenjupe

Je vous propose un défi collectif : porter des jupes tout le mois de Juin. #juinenjupe Pour quoi faire ? Deux ...

L’Académie du féminin #4 – Mon plus gros défi

Je poursuis mon échange avec Catherine Oberlé de l’Académie du féminin pour parler de mon plus gros défi mais ...

Commenter