Interview de Florence Servan-Schreiber à propos de la Procrastination

Le Parisien : Promis, je le ferai demain !

Presse
Laisser un commentaire

On a tous tendance à remettre certaines choses à plus tard. Ce n’est pas grave ! Sachez tout sur cette Journée de la procrastination, créée très sérieusement il y a cinq ans.

Un article de Flora Genoux pour le Parisien. 

« Je suis la reine de la procrastination. » « Je pourrais remporter une médaille. » « Et si j’allais en fac de procrastination, je pourrais obtenir mon diplôme ? » Voilà une belle récompense pour ces distraits tous azimuts qui égrènent leurs papillonnements sur Twitter : c’est, aujourd’hui, la Journée internationale de la procrastination.

L’événement, très sérieux, a été lancé il y a cinq ans en France par David d’Equainville, auteur du « Manifeste du 25 mars, contre la tyrannie de l’hyper-urgence » (1). A l’époque, le mot, quelque peu barbare, ne faisait pas partie de notre vocabulaire. « Mais qu’on l’utilise ou pas, on est tous concernés, procrastiner c’est remettre à plus tard », remarque cet éditeur qui invite à oublier classement de factures, e-mails au fournisseur ou tri de la commode… jusqu’à demain.

Pourquoi on procrastine ?

Lire la suite sur le site du Parisien

Publié le 7 avril 2015

Étiquettes : ,

A lire aussi

Génération Kifs

Ce week end, édition 2014 de la célébration des mercis, à la maison. Comme tous les rituels, ils permettent ...

Cadeaux de Noël kiffants, pour soi et pour les autres

Je ne pensais pas qu’une collectionneuse comme moi écrirait ceci un jour. Mais chère Mère Noël, s’il te plait, je n’aimerais cette ...

Effort et optimisme

Je ne résiste pas à vous montrer la couverture très réussie de la revue Usbek et Rica que vous ...

Commenter