Fatigue gourmande

Presse
Laisser un commentaire 1

Capture d’écran 2013-12-08 à 16.11.18Cette semaine, nous avons enregistré la prochaine saison de « Mes recettes qui font du bien » à découvrir dès Février  2014 sur Cuisine +. Mais quel métier !!! La journée commence  toujours bien, entre les mains expertes d’Alice ou Alexandra pour un maquillage papotant .  Continue par des révisions avec Louise Denisot, rédactrice en chef,  car même si on vient regarder cette émission pour s’inspirer de mes recettes, j’ai surtout envie de vous transmettre ce que je sais sur une alimentions saine et souhaite me souvenir de tout. Puis, les choses sérieuses commencent. Chorégraphier les gestes et ingrédients, parler en cuisinant, rester précise en avançant, ne pas se perdre pour faciliter le montage, ne pas trébucher sur une prononciation, éviter au maximum les « on a oublié le sel – on la refait », toujours sourire plus, supporter la température du plateau, ne pas laisser les blancs d’oeufs retomber, etc.

Il faut 19 personnes pour tourner un tel programme. Je ne suis qu’un ingrédient dans une préparation esthétique, technique, pédagogique et gourmande. Chaque jour, nous tournons deux épisodes. Et quand un micro est tombé en panne sans qu’on s’en rende compte on devra tout recommencer le lendemain, en plus des deux déjà prévues. La journée dure en moyenne 13h. En ce qui me concerne, concentrée comme un chirurgien. Je m’en suis retrouvée tellement fatiguée. Au dernier plateau de la dernière journée, je ne trouvais plus mes mots. Prononcer biodoversité m’était devenu impossible. Le gluten se mélangeait au algues, aux dindes et aux azukis qui se sont enchaînés. Pas loin de 50 recettes en cinq jours. Les omégas 3, oligo éléments et radicaux libres sont pour moi devenus une immense compote de cerveau.

Mais quel pied. De pouvoir compter sur chacun, de rire souvent, d’avoir trop chaud ensemble et de filmer tant de robots ménagers. Cette saison, j’ai reçu Frédérique Jules du restaurant Noglu pour nour parler d’une cuisine sans gluten et joyeuse, Lawrence Aboukaya du restaurant Pousse-Pousse pour des menus à haute vitalité et Arthur Berger pour une cuisine laotienne vitaminée. Et pleins d’autres sujets.

Je vous préviendrai avent les diffusions. Et je file faire une sieste pour m’assurer que même dans mon sommeil tournoient encore les épices de ce marathon cathodique.

A lire aussi

Les Experts, Europe 1

Cet après midi, Paris est au printemps. J’ai trotté sur ses pavés ensoleillés pour rejoindre Helena Morna dans les ...

La Fabrique à Kifs, le livre

La Fabrique à Kifs, le livre

Le 23 novembre 2016, tout frais tout chaud, notre prochain livre : La Fabrique à Kifs – Muscler son bonheur ...

Cuisiner à la télé

Hier matin, à Toulouse,  j’ai donné ma dernière conférence de la saison sur le bonheur, avec bonheur. Comme nous ...

Un commentaire sur “Fatigue gourmande”

  • nathalie dit :

    Quel travail en effet ! Merci pour ce partage.

Commenter