corpsJ’ai reçu pour mon anniversaire un cadeau étrange. Un bracelet en caoutchouc muni d’une puce qui compte, enregistre, vibre et signale. Sa fonction est de suivre mes mouvements, mes distances, mon repos, même mon agitation. Je pourrais y comptabiliser des verres d’eau, mais j’en bois si peu, que je ne veux pas me le rappeler.

Je pensais l’objet surfait, contemporain et sans objet. Et pourtant. Depuis le début de notre cohabitation,  mes pieds se sont reliés à ma tête.

Car le corps est le camarade absolu du mieux être. Et à ces quelques chiffres qui s’affichent sur mon smartphone, il en manque un. Celui qui corrèle mon humeur à mes scores.

Je ne suis pas sportive, mais démesurément active. Seulement, ma tête se charge surtout de l’agitation. Alors, de suivre avec précision la quantité de mes mouvements m’encourage.

J’ai snobé le métro toute la semaine. « A pied, ma vieille, à pied ! » Voilà ce que mon bracelet m’incite à tenter. Oui, je pars plus tôt, j’ai été trempée, crevé de chaud et parfois pédalé. Mais le jours où je n’ai pas parcouru les 7 kms souhaités, je suis maintenant déçue.

Tous les indicateurs de plus de bonheur passent par le mouvement. La cadence, le tempo, même la vitesse nous entraîne à vivre mieux. Plus notre coeur aura battu, plus nous aurons aimé ce qui a été vécu.

J’en accepte l’idée. Dans une semaine, je suis inscrite à la course des héros. Je hais la compétition, mais je kiffe la participation. Alors j’y vais. Pour me rappeler aussi qu’un effort inhabituel de temps à autre peut grandement profiter à d’autres. Partie de plaisir que néni, mais je me dis qu’arrivés à la fin, finalement on aura bien ri.

Et puis, pour rappeler à mon corps que je suis son amie, je l’ai emmené voir Stéphanie Pan. Masseuse généreuse et douée qui m’a, cet après-midi, permis de flotter au dessus de moi-même. Plus elle me touchait, plus je m’élevais. La peau est un vecteur de sensations qui libère les pensées et donne à ce cerveau qui travaille tant la possibilité, pendant quelques instants, de faire autrement. Je me suis laissée porter par sa dextérité et ne saurais trop vous la recommander. L’Asie toute entière se fait régulièrement masser, c’est bien qu’il y a quelque chose de vrai à savoir en tirer.

Bref, bougeons, touchons, accélérons et dormons. C’est grâce à tout cela aussi que nous pourrons être plus nous-mêmes.

pour un rdv avec Stéphanie

 

A lire aussi

La fabrique à kifs sur les blogs

La Fabrique à kifs sur les blogs

Depuis cet été, nous parcourons les routes pour vous donner 10% de bonheur en plus. La Fabrique à kifs est passée ...

3 rdv pour votre cerveau

Le cerveau, cette incroyable tour de contrôle, est désormais observée, stimulée, amadouée et éduquée, tant nous en reconnaissons l’influence ...

Nous sommes le 16 février 2011

Et alors ? Et alors  : C’est l’anniversaire d‘Ally. Je dois ce site Internet à son talent. Créer ensemble ...

7 commentaires sur “En corps”

  • Katel dit :

    Bonjour,
    Je suis bien d’accord. Un peu d’effort intense de temps en temps réveille le corps ! C’est pourquoi je pars faire un raid urbain avec ma soeur ce week-end . c’est notre deuxième participation et je suis persuadée que cela va vous plaire Florence.
    Voici le site: http://www.popinthecity.com il s’agit d’un raid urbain dans une ville européenne, l’idée étant de découvrir une ville européenne en binôme de fille et en relevant des défis un peu délirants et qui nous font sortir de nos sentiers battus: exemples de nos défis l’année dernière à Aix en provence: manger des criquets (déjà morts , bien sûr), faire une chorégraphie de natation synchronisée dans une piscine , faire une impro de théâtre sur une scène, descendre une paroi en rappel avec l’aide des pompiers de la ville, résoudre des énigmes dans un musée, faire un pictionnary géant sur un tableau lumineux à led et avec un pinceau humide……. et évidemment beaucoup courir, marcher, sauter et rire entre sisters !!! En tout nous sommes en moyenne 400 nanas venues de toute l’Europe pour vivre une journée de folie. Je vous invite vraiment à le faire, c’est top ! Et pourtant moi non plus je ne suis pas une grande sportive ! Là on part à Utrecht aux Pays-bas alors je mise tout sur le vélo !!!!
    Bisous et bravo pour votre bouquin: je suis en ce moment dans Power Patate !

  • Tante Sabine dit :

    Merci de ce rappel chère FLO,
    J’avais déjà entendu parler de ce petit gadget introuvable pour moi qui ne cherche pas très bien.
    Donc j’en étais resté aux vieilles méthodes qui, mon Dieu, ne fonctionnent pas si mal : Le chien.
    Hélas, les chien vieillissent comme nous et le mien refuse maintenant les exercices inutiles;
    Pourtant s’aérer à pied avec un chien c’est génial…L’avantage par rapport au bracelet c’est qu’on
    se sent moins coupable d’avoir retardé l’effort sur ce qui reste à faire.
    Love, Sabine

  • nathalie l dit :

    Ah ce corps si genereux et qui sait nous donner tant quand on en prend soin. Osons nous accorder du temps precieux pour le faire fonctionner sans souffrance et creer une harmonie avec notre mental si fougueux. Le calme revenu, profitons de la vie pleinement et jouissons de tous ces instants precieux. Il n est jamais trop tard pour se prendre en main, alors n hesitons pas ou plus et faisons ns du bien.

  • Valérie Gavaret dit :

    Des siècles passés à tenter de nous faire croire que notre corps était le boulet qui empêchait notre âme d’accéder à son existence suprême…Pourtant, Hildegarde von Bingen rejoint Bouddha: « Le corps est l’atelier de l’âme où l’esprit fait ses gammes », pour la première. « Traite bien ton corps, que ton âme ait envie d’y rester », pour le second. Il était temps que nous lui redonnions sa place! En plus, c’est tellement bon.

  • Fanette dit :

    Oui on l’oublie pourtant c’est un compagnon qui parfois se rebiffe …il nous rappelle que parfois on le maltraite …il faut l’écouter , le faire marcher tant que l’on peut .L’inaction lui est néfaste …
    Le sport , la marche …ce n’est point du luxe ….à 53 ans je m’aperçois ( même si je suis très active ) que je l’ai mal entretenu …
    Pourtant un tour de vélo , quelques kms à pieds nous requinquent …Prendre le temps de le faire ….oui IMPERATIF …et cela ira mieux …
    Courage à tous …..

  • Michèle dit :

    Alors oui parfois notre corps semble nous abandonner… Juste pour nous rappeler que nous l’avons oublié et qu’il serait bon de revenir à l’essentiel ! Sur qu’une bonne marche en forêt ou un tour de vélo permet de se reconnecter à notre enfant intérieur. Un petit coup de pied aux fesses est certes parfois nécessaire mais comme le dit le fils de Nathalie, on se sent mieux après. Il a vraiment tout compris ne dit-on pas : la vérité sort de la bouche des enfants.
    Belle continuation à toutes et tous.

  • nathalie dit :

    On l’oublie parfois ce corps, on le maltraite, on lui demande de nous porter et de tout supporter. Avant qu’il ne nous rappelle à l’ordre, vous avez raison, il faut le cajoler mais aussi lui montrer que nous le reconnaissons. J’ai commencé les massages avec mes enfants, dans l’idée de les aider à apprivoiser ce corps. En grandissant ils n’ont eu de cesse de me demander de continuer : « allez maman, c’est si bon ! ». Les voilà épanouis. Aujourd’hui c’est mon corps à moi qui me lâche parfois, ne réagit pas comme je voudrais. Et mon fils aîné me dit : « allez, un effort maman, allons marcher et ça ira mieux, on se sent bien après! ». Il a tout compris

Commenter