Oops, j’ai raté hier, le 20 mars, la Journée Mondiale du Bonheur instaurée depuis l’an dernier par les Nations Unies. Et bien oui, le bonheur pris comme cela a l’ambition de modifier les modèles économiques pour nous connecter à plus de joie, d’équilibre, de nature et d’entraide comme symboles de vitalité, que ce soit pour une nation, une organisation, un groupe ou un individu. En circulant sur les publications autour de cette journée, je tombe sur Happiness International qui incite chacun à s’engager, ce jour là dans une action pour être plus heureux. Individuellement ou collectivement.

Et je découvre au fil des pages de ce site un terme qui me plait beaucoup comme source de bonheur : l’élasticité. Quelle jolie terminologie pour témoigner du pouvoir de la résilience. Car dans notre trousse à bien-être, on trouve le plaisir, les relations, notre interprétation du monde et de nous même, le sens, l’engagement, le succès et enfin, cette élasticité.

C’est ce qui nous permet de nous adapter aux difficultés inévitables. Et j’aime la dynamique de ce terme. Dans le mot résilience, on entend les drames qui la déclenchent. On sent les ruptures et les abus. Mais l’élasticité offre une place aux plus petites peines qui jalonnent la vie, même des plus chanceux. Rebondir et revenir de tout, changé et souvent bonifié est une source de progrès et de prise de confiance en soi. Et finalement, en la vie.

Alors en ce lendemain de journée du bonheur, et pour activer votre élasticité, je ne vous poserai qu’une seule question, depuis ce matin, combien de fois avez-vous rigolé ?

Joyeux 21 mars !

 

A lire aussi

Macro moment d’amour

Je dois vous dire que ça me fait de l’effet. Que vous ayez été 650 à venir m’écouter à la ...

Le grand journal, c’est fait

Mais quel effet étrange d’entendre Michel Denizot prononcer « 3 kifs par jours par Florence Servan-Schreiber ». Sa voix si familière ...

Le badge 3 kifs par jour

Le it badge

Voici un bocal de badges. Ils seront à gagner, bientôt, sur la page Facebook du livre et sur le ...

9 commentaires sur “Elasticité”

  • Fabienne dit :

    L’élasticité, oui ! Plus on est élastique, moins on risque de craquer.
    Cela vaut pour le corps, et la tête !

    Le 20 mars, -je reprends mon agenda, j’étais au Salon de la robotique.
    Oui, cela ne vous fait pas kiffer non plus ? Eh bien, il a fallu que je sois un peu plus élastique d’esprit, car, en interviewant les fondateurs de ces entreprises de robotique, j’ai été surprise :
    Un robot, est souvent créé au hasard, de la découverte d’une compétence technologique.
    Ce n’est pas une machine figée, ne répondant qu’aux seuls commandements du logiciel intégré. On constate, avec l’utilisation du robot, que celui développe d’autres fonctionnalités, imprévues, il « grandit », il a lui aussi son élasticité. Incroyable, n’est-ce pas ?

    Heureux week-end prolongé, à tous !
    Merci Florence, de nous tenir en éveil 🙂

  • Eric Monnoyer dit :

    Nous sommes un élastique, souplement tendu, entre le sens de notre vie et l’essence de notre être.
    Pour jouer avec bonheur, comme le dit Jean-Jacques Payette, ci-dessus, il est important que l’élastique reste souple … comme le corps, le coeur, l’esprit, les relations.
    Que votre journée soit belle.

  • Eric Monnoyer dit :

    Ah, le 20 mars. Je me suis rendu à Bruxelles, pour partager un Happy Lunch, avec une 100taine de personnes qui, comme moi, partent du bonheur pour faire vivre et évoluer leurs entreprises. Beaucoup de beaux partages d’expérience.
    L’an prochain, ce serait bien qu’on organise cela en France également. Celles et ceux qui veulent se joindre à nous …
    Et le 21, je partageais une démarche, pour préparer le terreau du bonheur, dans une entreprise, à Paris… Que de fous rires, quand j’ai présenté une petite saynète montrant … tout le contraire. Les participants me demandaient combien de temps j’avais passé dans l’entreprise, pour identifier toutes ces situations?
    Beaucoup de bonheur, toute la journée. J’étais heureux de voir les visages plus détendus, le soir.
    Le management par le bonheur, c’est pour bientôt.

  • Petite femme dit :

    J’ai oublié de répondre à la question : j’ai dû rigoler une bonne cinquantaine de fois, à l’école puis à la conférence de Christophe André sur l’estime de soi qui se tenait à Marseille 😉

  • Petite femme dit :

    Merci pour ce bel article, qui me renvoie à ma propre histoire il y a quelques mois : enseignante affectée dans les quartiers Nord de Marseille, ça a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Aujourd’hui, je remercie mon burn out qui m’a obligé à mieux prendre soin de moi. Et ma thérapie s’est transformée en analyse, pour atteindre (j’y suis presque !) une vraie révélation de moi-même ! J’en avais besoin… Vive l’élasticité…

  • Anne-Marie dit :

    Déjà 3 fois c’est déjà pas mal vu le boulot que je fais…

  • Jean-Jacques Payette dit :

    Sur une note bien légère: si je regarde sur mon bureau en ce moment même, de tous les objets qui s’y trouvent, l’élastique est le plus ludique. Il est celui avec lequel on s’amuse le plus en le lançant (j’avoue que le trombone n’est pas trop loin à se laisser tordre…de rire)

    Jean-Jacques, Montréal, Québec

  • PataVirgi dit :

    J’ai rigolé 5 fois, et la journée n’est pas finie !
    Elasticité : cela me fait penser à ce que Thierry Janssen (dans le Travail d’une Vie) appelle les « pulsations » de la vie, on s’expand/se rétracte, se dépense/se repose, se réjouit/s’attriste…etc. Même si comme vous je suis fervente partisane d’un jardinage de l’esprit, cela fait du bien aussi d’intégrer notre part d’ombre et de douleur, en sachant de « ça va, ça vient », comme une danse…
    Des bises à tous:)

  • Karine DUFLOS dit :

    La résilience, une grande qualité ou faculté ?
    Cette journée du 21 mars a été particulièrement belle pour 3 raisons :
    c’est l’anniversaire d’une amie, c’est 1 année d’existence pour l’entreprise d’une autre amie & nous nous sommes retrouvées pour fêter l’événement : rire ensemble, se faire des confidences de femmes, bien manger, puis ce soleil éblouissant toute la journée qui annonce le printemps….& tout un tas d’échanges avec d’autres qui en font une journée savoureuse !
    Bien à vous Florence

Commenter