Je me suis sauvée. De tout. De ma vie en vraie. Un week-end en pleine semaine ! Car je suis devenue un cliché. Si j’ouvre un ordinateur, je suis engloutie. En traitant ce qui est venu en dernier, je ne sais même plus quelle était la question d’avant. Je suis passionnée, je suis surmenée. Je m’en suis donc échappée.

Choisi un endroit léché

L’océan est éclairé, les villas chiadées et le jambon donne envie de s’en enduire. Je me suis réveillée d’humeur de sérendipité. Ne pas savoir ce qui suit, ce qui viendra, ce qui sera. J’ai commencé par marcher. Loin, le long des vagues. Bol d’air, poumons sidérés. Sieste en pleine matinée.

Mon visage a été soigné, puis me suis attablée à un café. Il a fait menaçant, il a fait beau, il a plu, il a fait doux, il a fait tout. J’ai déambulé, adopté des chaussures comiques, vécu des micro moments d’amour avec des gens croisés, ai piqué un sprint pour ne pas rater une séance de cinéma, parlé à mon fils, acheté un magazine, étudié la population locale. Moins de barbus qu’à Paris, plus de pantalons de couleur, de raies au milieu, de tapas et de sangria. J’ai remplacé mon pendule perdu. J’ai appris que des gens mangeaient des cailloux. Mais pas des fous, des gens comme nous. J’ai regardé surfer, j’ai renoncé à travailler. Et combien j’ai aimé.

Il ne faut jamais oublier de se débrancher.

Paradoxalement pour se recharger. Je me sens vibrante, vivante et fatiguée. Parce que j’ai trop marché, tout absorbé, tant digéré. Pas parce que j’ai trop travaillé. Ma pile me rattrapera, mais pas là. J’ai rendez vous. Avec un oreiller qui va m’enlacer.

Aujourd’hui, je n’ai rien fait, mais j’ai tout fait. Enfin, juste rien fait comme d’habitude.

Et demain, je remet ça !

 

A lire aussi

Sandwich de roi

Daniel Auteuil slash Florence Servan-Schreiber ouvrez la parenthèse, musique deux points Lisa Ekdhal. Et voilà comment je me retrouve ...

Allô ici Bouvard

Invitée par Philippe Bouvard sur RTL pour donner mon avis sur le classement de la France située à la ...

La tournée

Déjà 37 représentations : trente sept Pour des débutantes qui se voyaient jouer La Fabrique à Kifs deux fois, ...

7 commentaires sur “Day off”

  • Valentina Levant dit :

    Une séance avec les chevaux m’a montré hier à quel point je deviens sympathique et positivement contagieuse pour les autres si je lâche prise. Aujourd’hui je me suis faite une journée libre et me suis isolée du monde extérieur car le corps le réclamait. Je l’ai fait à contre-coeur et – désignant cela comme une paresse – avec mauvaise conscience. Après avoir lu votre article, je suis fière de moi et reconnaissante. MERCI!

  • nathalie dit :

    Merci pour ce bel échange qui nous apprend combien il est important de savoir se débrancher régulièrement…

  • Claire de Buttet dit :

    Comme c’est bon de vous lire ! Moi aussi je sature et j’en fais trop ! Depuis que j’ai fini mes 40 jours de posts journaliers sur mon carnet de gratitude, je ne sais plus quoi pondre ! Alors que je déborde d’idées ! Burn out de la blogueuse blagueuse ??? J’ai compris en lisant Power Patate que multi talents comme vous j’avais le droit de les exploiter tous, mais ce n’est pas de tout repos ! 2ème blog artistique et créatif en gestation… plus tout le reste… patience ça pousse ! Encore MERCI !

  • Momo dit :

    Merci Florence d’avoir l’humilité de partager ces moments de Bonheur et de Retour à Soi, de rester si humaine. Le succès aurait pu vous faire devenir Machine mais votre Etre et Essence sont restées intactes et en cela je vous dis BRAVO !

  • Véronique dit :

    Belle carte postale et…bonne décision !
    Cela fait écho à une phrase de Pierre Rabhi que j’ai découverte (et partagée) ce matin sur Facebook. Je vous la livre : « L’être humain a véritablement besoin de temps et de vie pour ne rien faire. Nous sommes dans une pathologie du travail, où toute personne qui ne fait rien est forcément un fainiant ».
    Bonne et joyeuse journée !

  • sylvie l dit :

    cool !!! pas cette chance, mais je prends la journée plus cool, je marche moins vite, je ne prends pas mon portable pour aller chez mon coiffeur ! je prends du temps chez ma libraire préférée (j’ai beau lui dire qu’il manque les fauteuils et le petit café …) donc passage obligé dans mon café pour ma petite noisette quotidienne ! avec le livre que je viens de m’acheter « j’arrête de râler « . tout un programme !
    mais ce sera obligatoirement une journée cool car je l’ai décidé !!!
    bonne journée « calme » à tous et à toutes
    sylvie

  • Amina la cléatrice dit :

    Florence,
    Merci pour cet article.
    Il est tout simplement époustouflant ; il y a tout dedans.
    Alors que vous cherchiez le moins, vous avez trouvé le plus.
    We wish you a happy off 🙂
    (Commentaire rédigé à quatre mains par Phileas & Amina)

Commenter