À lire cet été

Article
Laisser un commentaire

Virginie Le Pécheur 
Bienvenue au Grand K, édition Cherche Midi 2019.

 

Bienvenue au Grand K, où il y a des steppes (et rien d’autre), des yourtes (et des appartements mal fichus), des rabotniks (qui tentent de rafistoler les appartements mal fichus, mais pas les yourtes), du plov (et aussi du gâteau à la mayonnaise – recette incluse), de la vodka (qui coule à flot), une météo capricieuse (plus trente degrés l’été, moins trente l’hiver) et puis beaucoup beaucoup de créatures (avec des talons très hauts, des jupes très courtes et des cheveux très peroxydés).
Un récit comique (et cent pour cent vrai) d’un séjour longue durée en terre inconnue fait d’aventures insolites et hilarantes.

 

Ce livre s’est posé sur mon bureau comme par magie. Son auteure vit dans l’immeuble de mon bureau. J’ai bien ri de ses situations épiques et exotiques, mais un exotisme auquel on s’attend bien moins que d’autres. Coup de pouce pour un exploit, ou comment profiter du plus bizarre pour en rire encore longtemps en espérant ne jamais s’y habituer.

 

Karine Lambert
Toutes les couleurs de la nuit, édition Calmann Lévy 2019.

 

Le diagnostic est irrévocable. D’ici trois semaines, Vincent aura perdu la vue. Confronté à son destin, ce prof de tennis de trente-cinq ans qui avait tout pour être heureux expérimente le déni, la colère et le désespoir.Comment se préparer à vivre dans l’obscurité ? Sur qui compter ? Alors que le monde s’éteint petit à petit autour de lui et que chaque minute devient un parcours d’obstacles, il se réfugie à la campagne où il renoue avec ses souvenirs d’enfance. Les mains plongées dans la terre, Vincent se connecte à ses sens, à l’instant présent et aux autres. Il tente de gagner le match de sa nouvelle vie. C’est l’histoire lumineuse d’une renaissance, d’une transmission familiale et d’un amour hors normes. Une immersion sensorielle dans un univers méconnu.

 

Et bien oui, j’aime les histoires d’amour et ce récit en contient. Des contrariées, pour commencer. Et puis pour la suite vous verrez bien. En faisant un effort, car le héros, lui, ne voit plus rien du tout.C’est la grande grâce de ce roman. Un tour de forces de sensations.

 

 Elizabeth Gilbert City of Girls, Riverhead Books 2019.

From the # 1 New York Times bestselling author of Eat, Pray, Love and The Signature of All Things, a delicious novel of glamour, sex, and adventure, about a young woman discovering that you don’t have to be a good girl to be a good person. Life is both fleeting and dangerous, and there is no point in denying yourself pleasure, or being anything other than what you are. Beloved author Elizabeth Gilbert returns to fiction with a unique love story set in the New York City theater world during the 1940s. Told from the perspective of an older woman as she looks back on her youth with both pleasure and regret (but mostly pleasure), City of Girls explores themes of female sexuality and promiscuity, as well as the idiosyncrasies of true love. In 1940, nineteen-year-old Vivian Morris has just been kicked out of Vassar College, owing to her lackluster freshman-year performance. Her affluent parents send her to Manhattan to live with her Aunt Peg, who owns a flamboyant, crumbling midtown theater called the Lily Playhouse. There Vivian is introduced to an entire cosmos of unconventional and charismatic characters, from the fun-chasing showgirls to a sexy male actor, a grand-dame actress, a lady-killer writer, and no-nonsense stage manager. But when Vivian makes a personal mistake that results in professional scandal, it turns her new world upside down in ways that it will take her years to fully understand. Ultimately, though, it leads her to a new understanding of the kind of life she craves-and the kind of freedom it takes to pursue it. It will also lead to the love of her life, a love that stands out from all the rest. Now ninety-five years old and telling her story at last, Vivian recalls how the events of those years altered the course of her life – and the gusto and autonomy with which she approached it. At some point in a woman’s life, she just gets tired of being ashamed all the time, she muses. After that, she is free to become whoever she truly is. Written with a powerful wisdom about human desire and connection, City of Girls is a love story like no other.

 

Il n’est pas encore sorti en Français, mais peut-être lisez-vous l’anglais. Je ne l’ai pas terminé car j’aime tellement la plume d’Elizabeth Gilbert que je ne veux pas tout lire d’un coup. Comme une série que je m’empêche de regarder toute la nuit. Pour savourer les tournures et retournements. 

 

Michelle Obama
Devenir, Fayard 2018.

 

Ce témoignage unique nous transporte de modestes cuisines de l’Iowa aux salles de bal du palais de Buckingham; il nous fait partager des moments de chagrins bouleversants traversés avec une profonde résilience; il nous accueille dans l’intimité d’une figure exceptionnelle- d’une femme attachée à mener une vie sans faux-semblant, et à mettre sa force et sa voix au service des plus nobles idéaux. En livrant pour la première fois son histoire avec audace et franchise, Michelle Obama tend à chacun un miroir et nous demande sans détour: qui sommes-nous et qui voulons-nous devenir ?

 

Je n’ai pas lu ce livre, je l’ai écouté, lu par « Miche » herself. Il a accompagné des heures de marche dans Paris. Je ne voulais plus arriver, car au creux de mes écouteurs, elle ne me parlait qu’à moi. Dans une langue précise sans être précieuse, j’ai adoré cette parenthèse passée en sa compagnie. Et du bout des yeux, j’en suis certaine, c’est forcément aussi bien. 

 

Florence Servan-Schreiber
Dîner de Kifs, Marabout

 

Je vous invite à ma table. Subtile mais simple, familière mais surprenante, ma cuisine positive prend soin de nos papilles, de notre corps, et de notre esprit.

Je ne vous le présente plus, mais je l’ai glissé ici, pas pour être lu par vous si vous l’avez déjà fait. Non, plutôt comme un rappel quand on cherche LE cadeau pour les copains de vacances chez lesquels on passe se restaurer ou se reposer. Un peu de facilité joyeuse à réaliser fera toujours plaisir par où elle passera. Surtout aux aspirants heureux, cuisiniers et gourmands.

A lire aussi

Journal de jeûne

10 jours sans manger – jour zéro

Ce matin, j’ai posté sur la page Facebook de « 3 kifs par jour » : « Demain, j’arrête de manger et ...

L’atelier d’écriture

Un atelier d’écriture, c’est comme mettre le doigt dans un pot de confiture. On commence doucement, puis on a ...

Staycation

Connaissez vous les staycations ? C’est comme des vacances, mais plutôt que de partir, on reste. J’avais bloqué cette semaine ...

Commenter