Addiction téléphonique

Article
Laisser un commentaire 2

Tout ce qui suit est du vécu.

Vous vous croyez capable de gérer les interruptions incessantes au travail ? Nous touchons nos téléphones 2617 fois par jour. Nous restons focalisés sur une tâche 3 minutes en moyenne, et il nous en faut 23 pour récupérer après une interruption. La perte d’efficacité équivaut à une baisse de 10 points de QI – pire que de fumer un joint avant d’aller au bureau !

Source inépuisable de ces interruptions : les notifications et alertes de nos smartphones, qui nous donnent le même shoot de dopamine qu’une machine à sous. Comme l’explique froidement ici le premier président de Facebook, elles « exploitent une vulnérabilité de la psychologie humaine ». D’ailleurs, comme les dealers qui ne consomment pas, les vrais geeks se sèvrent. L’inventeur du bouton « like » de Facebook, a carrément demandé à son assistant de mettre son téléphone sous contrôle « parental »

Trop radical ? Faites un premier pas en désactivant (presque) toutes les notifications de votre smartphone. Les « like » peuvent attendre. L’e-mail aussi (dans « e-mail », il y a « mail »). Même les news peuvent attendre le smart e-mail du soir… Bref, just do it ! En moins de temps qu’il n’en faut pour lire le 30-second MBA, vous améliorerez votre productivité… et réduirez votre stress.

Tous les mercredis, Olivier Sibony (ex-senior partner chez McKinsey, prof de stratégie à HEC, London Business School, Oxford) nous explique un concept de management. Sans bullsh*t. 

Posez vos questions de management à Olivier Sibony sur asksibo@timetosignoff.fr, retrouvez ses posts sur LinkedIn ou lisez son très bon bouquin : Réapprendre à décider.

Merci à la formidable lettre quotidienne TTSO à laquelle je vous incite à vous abonner.

A lire aussi

Journée de lancement

Un livre vient au monde en plusieurs naissances. La première est lorsqu’on a terminé le texte, la seconde en validant la ...

La tournée

Déjà 37 représentations : trente sept Pour des débutantes qui se voyaient jouer La Fabrique à Kifs deux fois, ...

Journée-Mondiale-du-Bonheur-florence-servan-schreiber

Journée Mondiale du Bonheur – Top Santé

C’est quand le bonheur ? demande la chanson. Les Nations-Unies ont décidé que ce serait aujourd’hui en proclamant le ...

2 commentaires sur “Addiction téléphonique”

  • Kevin Bodeving dit :

    Les smartphone sont avant tout des outils mais ils deviennent de plus en plus des « possessions » desquels nous sommes esclaves. Des études montrent que un grand nombre de personnes deviennent anxieuses lorsqu’ils ne sont pas à portée de leur téléphone. Couper les notifications, s’entrainer à vivre en controlant QUAND nous le consultons, c’est une chose essentielle pour la productivité mais aussi pour le bien etre à terme.
    A tous les courageux, j’ai écris un article où j’invite à effectuer un défi d’une semaine en réduisant drastiquement notre « consommation smartphone » : https://tondefi.com/defi-10-comment-devenir-plus-productif/

    Au plaisir,
    Kévin

  • Marion ALEGRE dit :

    Bonjour Florence,

    Il est vrai que je remarque que je ressens moins de stress depuis que j’ai changé de région. Précédemment en région parisienne je consultais sans arrêt mon smartphone dans les transports de façon stérile. Depuis mon changement de région je ressens davantage de paix intérieure je suis plus connectée à la vie réelle.
    J’ai aussi supprimé les notifications automatiques ce qui me fait beaucoup de bien.
    Aussi la plupart du temps j’applique le conseil tiré du livre « L’art d’aller à l’essentiel » de Leo Babauta de ne consulter ma boîte mail que plusieurs fois par jours à des moments clés (fin de matinée et fin d’apres midi).

Commenter