Se marier autrement

Article
Laisser un commentaire 9

EliseLa mariée se repose, chignon et bikini au bord de la piscine. Elle reprend ses esprits après une cérémonie exceptionnelle. Une cérémonie avec un goût tout particulier pour moi. Celui d’une roue qui vient d’effectuer un premier tour complet. Il y’a 25 ans, j’étais à la place d’Elise, au bord d’une piscine aussi, pour rafraîchir les émotions de la matinée. Alex et moi venions de nous engager à voyager ensemble. Nous avions inventé notre cérémonie de mariage de toute pièce. Aidés par des plus érudits, entourés par ceux que nous aimions, libres de rire, libre de dire, et surtout de nous engager à notre sauce. Quelques années plus tard, ma jeune soeur s’est elle aussi penchée sur la question : comment choisir de se dire ce qu’on a envie de faire ensemble. Donner du poids à une telle décision sans seulement se reposer sur les traditions ?

J’en avait fait un livre Se marier autrement, pour aider ma soeur et tous ceux qui voulaient donner un sens personnel à un rituel millénaire. J’avais rencontré des couples originaux, débusqué des pratiques et étudié les traditions du monde.

Depuis, le mariage a continué à évoluer et le besoin de  personnaliser ce moment s’exprime toujours plus facilement. Hier, un ingrédient supplémentaire m’a fait chavirer, en plus des talents d’amitié, d’écriture, d’humour, d’authenticité, de fraternité, de tendresse et d’amour auxquels nous avons assisté. Le maître de cérémonie, officiant, détenteur du droit de proclamer les époux mariés en notre nom à tous, était mon propre fils. Arthur est un magicien des émotions. Ses cousins ont eu le nez creux en lui confiant ce rôle. Comme celui qu’ils ont confié à chacun des autres participants. Nous avons pleuré, beaucoup ri, chanté ensemble. La justesse de cette harmonie m’a bouleversé.

La roue a donc tourné d’une génération entière. Ce sont nos bébés qui réinventent désormais l’agencement des émotions. Un petit Joseph a apporté les alliances à ses parents et je le regardais en me disant que dans 25 ans, c’est lui qui marierait peut-être mes propres petits enfants.

J’étais fière de la liberté de création de tous ces jeunes adultes. Heureuse, un peu, aussi, d’avoir ouvert un petit sentier vers lequel l’évolution du monde les a aussi poussés. Joyeuse surtout de voir, qu’alors que tout change, en fait rien ne change. S’aimer et choisir d’en faire son projet de vie, reste, quelle qu’en soit la forme ou le déroulement, une occasion extraordinaire de toucher le coeur de ceux qui nous entourent.

Les enfants, vous m’avez bien scotchée.

Merci !

A lire aussi

Eloge de la gratitude

La Vie : "Florence Servan-Schreiber a inventé un joli rituel : depuis 5 années, parce qu'elle considère que "l'émerveillement ...

Des cadeaux 100% Kif pour Noël

Noël 2016 : les cadeaux 100% kif

Oyé oyé, ça y est, les guirlandes lumineuses des rues sont allumées. Question du jour :  « Comment honorer ...

CdB – 7 – Qui d’autre ?

7 – Si une autre personne que vous méritait d’être champion-ne du bonheur, ce serait qui, et pourquoi ? ...

9 commentaires sur “Se marier autrement”

  • Ayi Eric EKUE dit :

    « Se marier autrement »est un titre qui peut participer au conseil des vivres en société.Le conseil est de mon avis c’est vrai j’aime souvent participer aussi d’autant plus que j’ai les expériences des conseils kinésiste musico-thérapie.Le titre les concours d’entrée à l’administration en ont toujours besoin;Je souhaiterais bien pour ici une bonne chance à l’édition « se marier autrement » pour les recrutements et je voudrais aussi bien lutter contre les chômages.

  • Floss dit :

    du moment qu’il y a de l’amour…..

  • fabienne servan schreiber dit :

    bravo, chere cousine . J’ai eu la chance d’être présente à cette cérémonie pleine d’inventivité, de tendresse, de bonne-heure, de jeunesse. Et tu en parles avec les mots exacts et le point de vue aigü . il manquait la chroniqueuse de la fête et nous l’avons, à moins d’une heure de Grignan . Bravo à toi, et bravo surtout aux organisateurs de la fête, les jeunes mariés , leurs fratries et leurs parents qui nous ont accueillis . Continuons de mélanger les générations , les cocktails sont fabuleux. Et continuons effectivement de concevoir des fêtes à notre image . Foin des conventions , des codes et des habitudes . Du moment qu’il y a de l’amour …

  • Power Christine dit :

    Florence,
    Comme ça me parle aujourd’hui, à quelques jours de la fête que notre aînée organise pour nos 25 ans de mariage et nos 50 ans à tous les 2..en presque secret : nous avons seulement donné une liste d’invités Elle nous connait si bien, ce sera forcément unique et particulier, j’ai hâte… merci pour le partage..

    • Floss dit :

      On m’a fait le coup il y a 3 mois. En suis à peine remise.

  • farfalla dit :

    ah la la…. florence je vous lis tres souvent…. j’ai lu les 3 kifs et PP bien sur….^^ vous etes vraiment une fée, une femme formidable qui m’inspire TOUS les jours. j’ai changé depuis que je vous connais, je pratique…. vous etes la maman que je reve d’avoir, vous etes la maman que je reve d’etre…. avec vous tout est toujours magique, alors depuis que je vous connais, j’essaie à mon tour, comme le « sachet de thé » de faire infuser toutes ces ptites zondes autour de moi…avec mes filles, avec l’homme que j’aime, avec mes collegues….. ah la la quel bonheur de vous avoir pres de nous. vous etes magnifique….il fallait que je vous le dise….
    farfalla

    • Floss dit :

      Farfalla, je partage bien volontiers ma baguette au thé avec vous.

  • mlle A dit :

    Quelle jolie note… Votre livre m’avait beaucoup inspirée pour mon mariage : nous avions inventé notre cérémonie à nous, ne souhaitant pas passer par la case église. Avec le recul, je me dis que j’aurais pu encore faire plus pour que la cérémonie me ressemble encore davantage, me laisser plus de liberté. Mais j’ai un souvenir magnifique de cette journée, et nos invités nous en reparlent souvent !

Commenter