A gauche, sur la photo, c’est Regina Hartman. A droite, c’est Ali Hartman-Tolve, sa soeur. Ali et ma famille sommes très amis.  Sincèrement, disons que du monde, j’en connais, mais Ali de la planète entière, est la personne la plus généreuse et positive qu’il m’a été donné de rencontrer (à l’exception d’Audrey, bien sur ).

Sa petite soeur, Regina, est partie pour le voyage de sa vie au Brésil avec son amie Madeline. En se baignant dans l’océan, elle s’est blessée. L’hôpital le plus proche l’a faite patienter, en vain. Après avoir remué ciel et terre, son amie Madeline a pu l’accompagner jusqu’à une clinique privée où des radios ont révélé deux fractures du cou. 20h après l’accident, elle a été opérée en « urgence ».

A son réveil, du bas du corps, seuls ses doigts de pieds ont accepté de très légèrement remuer. La route de la guérison va être longue, pour l’instant dans une douleur extrême. Gina est sportive, courageuse et volontaire, c’est dejà un très bon point.

Je vous raconte cette histoire car le réflexe instantané d’Ali et de son mari Andrew a été de créer un site internet pour tenir leurs proches informés et surtout apporter à Regina tout le soutien possible dans la solitude distante de sa situation. Le retour de Gina du Brésil est un prototype de psychologie positive en cas de drâme. Se regrouper, soutenir et se soutenir les uns les autres, manifester son amour, exprimer ses émotions, s’informer et surtout aider.

L’ouverture du site a surtout permis à Regina de s’apercevoir, 3000 connexions dès le premier soir plus tard, qu’une tribu de bienveillants veillait sur elle. Ne dites pas que les réseaux sociaux nous éloignent le uns des autres. C’est ici tout le contraire. Ce sont ses amis, ses collègues, ses contacts, les amis de sa famille, parfois éloignés, comme nous qui vibrent cette aventure à ses côtés. Ca compte énormément pour se remettre et se relever.

Ce qui est tout aussi absolument touchant, c’est l’humilité avec laquelle cette famille a fini, aujourd’hui, par admettre qu’elle aussi avait besoin de notre aide. Les assurances de Régina ne couvrent pas son rapatriement. Ses parents sont des gens d’une générosité extraordinaire dont les moyens ne permettent pas de couvrir les $20 000 nécessaires aux ambulances, vols médicalisés et traitements avant, pendant et après le voyage. Nous serions tous, à leur place aussi tout aussi embêtés.

Ce matin, je prépare mon prochain atelier des 2012 bonheurs. J’y parle de l’impact et de la puissance des actes de générosité spontanés pour sa propre vie à soi (sans compter la contagion à celle des autres, bien entendu). Figurez-vous qu’ils favorisent notre chance. Alors j’ai eu envie de vous donner la possibilité, vous aussi, de voir, goûter ou ressentir quel effet ça fait, d’un simple clic, de donner pour donner. Le sourire qui se dessine. La légèreté entre les omoplates qui s’étend et celle qui nous redresse juste au dessus du sternum.

Donner, même très peu.  A quelqu’un que vous ne connaissez pas, parce que à quelques degrés de séparation à peine, Regina c’est vous et moi. Un peu plus proche, pour moi, c’est ma façon de prendre Gina, Ali, sa maman et son papa dans mes bras, et pourquoi pas, dans vos bras aussi.

Partagez ce message, s’il vous plait. L’effet ricochet du bonheur se doit d’être partagé. Ce matin, je me sens bien. Je remue mes doigts de pieds pour Régina, et avec moi, je vous invite à danser.

Pour aider, c’est juste ici. C’est en anglais, mais vous verez, il y a des symboles universels qui se reconnaissent sans difficulté.

Merci pour eux. Profitez-en bien.

Moito obrigada

A lire aussi

La Fabrique à Kifs, le livre

La Fabrique à Kifs, le livre

Le 23 novembre 2016, tout frais tout chaud, notre prochain livre : La Fabrique à Kifs – Muscler son bonheur ...

L'atelier des 2012 bonheurs

Mais que c’était bon…

…cet atelier de bonheur consacré aux résolutions 2012. La salle était pleine. De femmes, de couples, d’hommes qui avaient ...

CdB – 7 – Qui d’autre ?

7 – Si une autre personne que vous méritait d’être champion-ne du bonheur, ce serait qui, et pourquoi ? ...

2 commentaires sur “Regina”

  • Florence Servan-Schreiber dit :

    Merci Hubert. Regina est rentrée. Les Hartman sont épuisés. Ils ont, grâce à nous tous, soulevé des montagnes er remué le bout des pieds. Le chemin qu’il reste à Regina est long, mais formidablement entouré.

  • hubert dit :

    Ma chère Florence, en cette période où l’on souhaite le meilleur à ceux qu’on aime et au monde entier (qui a besoin de kiffer, grave), je te remercie de nous sensibiliser au cas de Régina, qui me rappelle un peu Cate Blanchett dans Babel, et puis ça pourrait être toi, moi, n’importe qui…
    je participe au don et j’espère que Régina recouvrera la santé rapidement.
    merci.
    Ah ! au fait ; BONNE ANNEE !!!
    😉

Commenter