S’arrêter en plein succès

Article
Laisser un commentaire 1

La Fabrique à Kifs a quitté son théâtre parisien, cette semaine. Cette phrase est pour moi folle à écrire, mais elle est vraie, et choisie. Alors pourquoi ?

Une envie

Tout, depuis le jour où nous avons décidé de créer une pièce a été aligné. Surprises, contrariétés et revers compris. Ce projet n’avait qu’une seule ambition :  éprouver la sensation d’être sur scène, dans un théâtre en costume et en lumière. Une fois aurait suffi. Car il y avait une part de rêve d’enfant que nous voulions assouvir. La peur, le défi, la joie, le jeu. Tout cela, nous l’avons immédiatement rencontré.

Un miracle

Seulement voilà, dès la première, les salles se sont remplies. Nous avions initialement décidé de jouer 2 soirs, pour voir, et pourtant, nous aurons depuis touché plus de 12000 personnes lors de représentations « sold out », dans toute la France, en Belgique et en Espagne. 3 saisons parisiennes complètes aussi. Nous avons pris goût à ces rendez-vous, en courant un peu partout, beaucoup.

Un enjeu

La répétition permet de progresser mais elle impose aussi un refrain. La première année, nous serons parvenues à avoir moins peur. La seconde, à beaucoup améliorer notre jeu. La troisième nous a apporté du confort, libérant de nouvelles envies. Et donc, pour honorer la magie de ce projet qui nous a comblées, nous nous sommes mises en tête de faire un truc extraordinaire. Jouer au Grand REX, entourées d’humoristes et de guests que nous aimons, pour vous offrir une Masterclass en version   XXL. La nuit du kif aura lieu le 17 février 2019 au sein du Festival d’humour de Paris. Encore de la magie.

Une décision

Prendre un rendez-vous pareil avec son destin, impose un choix artistique. Nous voulons avancer, alors La Fabrique et la Nuit du kif ne cohabiteront pas. L’une chasse l’autre. L’avenir prend le pas sur le passé. Nous l’avons ainsi choisi. Pour ne pas crucifier cette part de bonheur dans notre vie, nous honorons les dates prévues en région, mais ensuite, il nous faudra inventer autre chose quand nous reviendrons à Paris.

Un sac lancé

Il est paradoxal de quitter un amour lorsqu’il est encore si vif. Mais si tout se passe comme nous osons l’imaginer, le Grand Rex nous comblera une dernière fois. Et plus encore, nous retrouvons, dans sa préparation, la joie, la liberté et le frétillement d’inventer ce qu’il contiendra. Nous continuerons sur cette lancée pour vivre la prochaine aventure.

Merci

Impossible de quitter cette époque sans remercier chaque spectateur, chaque salle, nos formidables régisseurs, nos tourneurs, notre costumière, le Théâtre de l’Oeuvre qui nous aura vu grandir, la presse qui a parlé de nous, nos followers enthousiastes, nos productrices phénoménales, et mes acolytes, Audrey Akoun, Isabelle Pailleau et Béatrice de la Boulaye.

Je verse une larme d’amour en concluant ce texte. Car il ne s’est agit, ici, depuis le premier jour que d’amour.

 

A lire aussi

Sunday talk au School of life

Encore une histoire d’amitié qui donne envie de travailler le dimanche. The School of life vient d’ouvrir à Paris. ...

Ce soir, je suis….

…d’excelllente humeur. Alors j’en profite pour vous dire tout le bien que je pense du livre de David Servan-Schreiber, ...

Journal de Jeûne 2016

Journal de jeûne 2016

Je m’offre la semaine de vacances ultime. Hors de ma vie de tous les jours et hors de mon corps. ...

Un commentaire sur “S’arrêter en plein succès”

  • Isabelle dit :

    Merci à vous 3 car, unconditionnelle de 3 kifs par jour et de power patate, que j’offre d’ailleurs à tout mon entourage, j’ai adoré votre dernière (et 1ere pour moi) représentation au théâtre de l’Oeuvre.
    Émouvantes, sincères, belles, joyeuses, puissantes, vous êtes de belles références pour les femmes et les hommes d’aujourd’hui!
    Je vous embrasse, comme j’ai eu le plaisir de pouvoir le faire à la sortie du théâtre mardi dernier, et vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année.
    Que 2019 soit remplie de kifs et de MMA pour vous et vos proches!
    Isabelle

Commenter