Quel est le « grand moment », le « bon moment », un « moment de grâce »… tous ces instants qui marquent la vie ? Réponse dans le chouette magazine In the moment. Et vous, vous êtes-vous déjà posé ces questions ?

 

À quel moment avez-vous su que ce métier était pour vous ?
À 19 ans, en traversant un lit de braises pieds nus. J’ai compris, la peau bouillante mais sauve, que j’allais aimer partager les outils qui permettent de nous développer, de mieux connaître nos capacités et de jouer avec qui nous sommes. Ensuite, l’apprentissage a commencé à l’université, puis grâce à des formations et surtout, dans la vie. Depuis, je découvre et je raconte.
Mais il m’aura fallu attendre 45 ans passés pour donner à ce métier les contours qui me conviennent tant aujourd’hui. Et je préfère 1000 fois fleurir sur le tard que de repenser avec nostalgie à des débuts glorieux.

Quel a été votre “grand moment” ?
Celui de cette semaine? La première séance de qi gong de ma vie. Posée sur un courant d’énergie, j’ai traversé une expérience aussi solitaire que collective. La journée s’annonçait crevante et je l’ai commencée comme cela.
Zéro fatigue en raccrochant les gants, le soir. J’aime penser que tout est lié.

Selon vous, actuellement, c’est le moment de…?
Se concentrer pour essayer de comprendre un peu ce qui se passe autour de nous, de choisir comment et qui aider, et de s’autoriser à décrocher complètement, régulièrement, pour digérer tout ce chaos.

Un “bon moment”, c’est quoi pour vous ?
Ex aequo un instant d’intimité amoureuse, amicale ou intellectuelle. Quand on se sent reliés et que rien d’autre que ce qui se produit entre nous ne compte, là tout de suite. Et la sensation de décoller, comme lorsque je suis sur scène face à une salle pleine de spectateurs engagés. Je suis alors si absorbée par ce qui se passe que j’ai chaud partout. Comme si je battais la musique et que nous dansions ensemble.

Avec qui aimeriez-vous passer un moment ?
Facile : avec les spectateurs de “La nuit du kif”, au Grand Rex. Sacré défi que de les surprendre, les distraire et leur laisser des souvenirs. On n’est pas loin de la marche sur le feu, en trouillomètre. Alors j’ai hâte de revivre un tel moment de transformation.

Souvenez-vous d’un moment de grâce :
Le dernier baiser que j’ai échangé.

découvrir le magazine

Publié le 18 janvier 2019

Étiquettes : , , , ,

A lire aussi

Pleine conscience garantie

Voilà 48h que je n’ai rien mangé. Rien est inexact, j’ai bu des liquides en pagaille, quand même, mais seulement des ...

Sud Radio de 9h45 à 10h30

Je suis reçue ce matin par Philippe Rizzoli dans l’émission Code Rizzoli sur Sud Radio. Emission diffusée dans le ...

La communion des demoiselles

Samedi dernier, j’ai assisté à la soirée la plus kitch et fantastique depuis longtemps. Au grand Rex de Paris ...

Commenter