Ma Nathalie au wasabi

Article
Laisser un commentaire

Aujourd’hui, mon amie Nathalie Cuman m’a fait un cadeau extraordinaire. Celui de célébrer notre amitié. Tout simplement. Nathalie et moi nous sommes rencontrées en travaillant ensemble pour Cuisine TV. De cette mission-là qui me procure divers plaisirs, comme celui de nourrir ma curiosité, d’avertir mes contemporains sur les dernières trouvailles de la science ou de la joie de découvrir de nouvelles recettes à chaque émission, il y en a un qui dépassait les autres : travailler avec Nathalie. Il y a des communions intellectuelles et professionnelles qui jaillissent quelque fois de ces rencontres imposées. La nôtre s’est exprimée dans le rire. Tout a été terriblement joyeux entre nous dès notre première émission.

Et puis, comme des enfants assis au fond de la classe qui prennent trop de plaisir à ce qu’ils font, nous avons été séparées. La nouvelle saison d’enregistrements a commencé sans Nathalie. Et nous nous manquions.

Alors, elle a eue l’idée de m’inviter à déjeuner dans le restaurant d’un chef dont la cuisine nous avait particulièrement plue. William Ledeuil de Ze kitchen gallery à Paris. J’ai trouvé ça doux et original comme proposition.

Et c’est là bas, seulement, que je me suis avouée si émue par son geste. Pour tellement de raisons.

  • Nous avons goûté des merveilles. Dans une même assiette, chaque bouchée avait son propre parfum. Un jeu de construction inégalé.
  • Tout de nous s’est régalé. Le personnel du restaurant est aussi joli à regarder qu’attachant à rencontrer.
  • Chaque condiment nous a inspiré des cris ou râles de plaisir. William Ledeuil exerce son génie dans le métissage.
  • J’ai goûté le plus incroyable consommé de ma vie de gourmande. Au point de me demander comment la nature a pu fabriquer des ingrédients qui en arriveraient-là.
  • Nous avons tellement kiffé. Ensemble. De nous retrouver, de nous raconter, de nous délecter. Et en fait tout simplement, de nous aimer.
  • Cette sensation de bout en bout d’être si privilégiée.

Prendre soin de ses amitiés devrait toujours être aussi savoureux. Se retrouver sur un terrain partagé, laisser le monde tourner sans nous pendant que l’on est si bien ici, se créer sur le champ des souvenirs délicats et jouir de tous ses sens en y trouvant du sens, surtout.

Merci Manath pour tout ça. Pour ta chaleur, ta générosité, ta gaité, ta nouvelle coupe de cheveu et ton rire. Qui restera mon dessert préféré.

Merci beaucoup d’être mon amie.

A lire aussi

Appel aux bonnes nouvelles

Notre Dame a failli partir en fumée Le moment est donc parfait pour nous rappeler à quel point nous ...

Le flow, l’état de grâce

En interview pour la radio RCF, on échange sur le Flow et notre capacité à être heureux. QU’EST-CE QUE ...

Nous sommes le 16 février 2011

Et alors ? Et alors  : C’est l’anniversaire d‘Ally. Je dois ce site Internet à son talent. Créer ensemble ...

Commenter