Combien vaut votre travail?

Article
Laisser un commentaire 1

J’ai jubilé cette semaine

En tombant sur la simplicité de cette phrase, formule postée en anglais sur linkedIn qui se traduit par : Si je fais ce travail en 30 minutes, c’est parce que j’apprends depuis 10 ans à le faire en 30 minutes. Vous achetez les 10 années de travail, pas les 30 minutes que vous voyez.

N’importe quel entrepreneur, et peut-être plus entrepreneuse, vous le dira :  fixer ses tarifs pour un travail free lance qui ne répond à aucune grille est toujours un casse-tête. Et plus difficile encore, le faire admettre à son.sa client.e. J’arrive au moment de ma carrière où de jeunes femmes ou des consœurs, plus récentes dans le métier de la conférence, de la formation ou du conseil, viennent me demander combien, comment, et à qui peut-on proposer quel tarif ?

Et je réalise, grâce à la simplicité de cette phrase, ce qui me donne le droit de les secouer comme je le fais pour les inciter à prendre leur place dans le monde financier qui nous entoure. Un tarif est un marché passé dans un univers de responsabilité. Les métiers que nous faisons ne sont possibles que par passion pour un sujet, par amour des autres, et par élan personnel, aussi. Alors s’installe un petit doute. Est-ce que de tant aimer son métier, ne devrait pas déjà nous contenter ? J’ai moi-même commencé toutes mes missions de transmission, depuis la nuit des temps en me demandant s’il était décent de se faire payer pour tellement kiffer ?

Et puis un jour tout a changé

Car mes droits de chômage prenaient fin et j’avais désormais des employées. Je ne pouvais plus compter que sur moi-même, alors j’ai fixé des tarifs décents pour vivre. Comme s’il me fallait une raison exogène, une autorisation.

Et donc, pour la troisième partie de ma vie professionnelle, je ne me suis plus fait marcher sur les doigts de pieds. L’âge aide, c’est certain, à s’affirmer, mais ne jamais oublier que les diplômes et conventions ne sont pas les seuls garants d’une prestation. Oh combien la singularité et les heures de vol comptent pour offrir de la qualité. L’enthousiasme, l’aplomb, la culture, la sensibilité, la crédibilité, l’énergie et la réassurance ont de la valeur. Beaucoup de valeur.

Alors voilà

Ne comptons plus notre temps de travail en kilos, mais en temps de cuisson. Et la prochaine fois que vous douterez, souvenez-vous de tout ce que vous avez tenté, appris, lu, fait, réussi et échoué pour en arriver là. Notre vérité est inestimable. Portons-la avec fierté.

Publié le 18 octobre 2019

Étiquettes : , , ,

A lire aussi

L'année du Déclic, Rencontre avec Charlotte Savreux

L’année du déclic, de Charlotte Savreux

Charlotte Savreux a écrit un livre formidablement optimiste et entraînant : « L’année du Déclic – 50 portraits d’individus qui ont surmonté ...

Julie Andrews

Quand on ne peut pas s’en empêcher !

Voici une tribune qui m’a été commandée par le MEDEF à l’occasion du 8 mars 2016. « Je vis ...

La fabrique à kifs sur les blogs

La Fabrique à kifs sur les blogs

Depuis cet été, nous parcourons les routes pour vous donner 10% de bonheur en plus. La Fabrique à kifs est passée ...

Un commentaire sur “Combien vaut votre travail?”

Commenter