Illustration : Carlotta Saracco pour CLES. Illustration : Carlotta Saracco pour CLES.

Une joyeuse réunion de famille

Chronique CLES
Laisser un commentaire

Comment ça marche, quand ça marche bien ? Bien, forcément. Mais en détail ? Pour le savoir, il faut commencer par identifier ces états de grâce qui font le charme de la vie. Et comprendre ainsi les circonstances du plaisir d’être soi dans les situations qui nous portent.

Il y a dix ans, des chercheurs américains ont inventé un processus qui permet d’extraire le meilleur d’un fonctionnement collectif : l’enquête appréciative. C’est très utile, dans les entreprises par exemple, pour renouer avec le plaisir de faire son métier dans le contexte où on l’exerce. A quoi sommes-nous bons et comment pouvons-nous continuer à l’être, soit autant, soit encore plus ? Dans un dialogue, chacun se souvient de moments où il a été fier, heureux, plein d’énergie, inventif, et très à sa place.

Ecouter l’autre se raconter nous donne les premiers indices de ses qualités. Car lorsque nous touchons le best de notre intérieur, notre voix accélère et monte de quelques crans, le vocabulaire s’enrichit, les mains décollent pour s’assortir au récit et le corps tout entier tend à s’allumer. Alors, je peux savoir que là, en effet, vous étiez bien au meilleur de vous-même. Je vous sens briller, vous m’inspirez et vous gagnez au passage le souvenir et l’envie de moments fructueux et joyeux que vous avez su générer. Et on peut ainsi se demander, ensemble, comment activer cette énergie-là pour vivre de la sorte plus souvent qu’en simple passager de notre destin.

Mais pourquoi réserver ces récits au travail ? Nos vies familiales et amicales sont une source inépuisable de ces instants du meilleur. Il semblerait même que la richesse de la sphère intime compte plus encore pour assurer la satisfaction globale d’être en vie. Une enquête appréciative de ce genre peut donc se tenter en famille. Nous avons essayé. Trois générations réunies pendant trois jours pour extraire le savoureux de nos relations. Un mot d’ordre : être là pour le meilleur, les reproches resteront à la maison.

Eh bien, ça marche. Rire ensemble, se dire du bien les uns des autres, reconnaître nos progrès, se remercier… Tout cela donne envie de faire mieux encore. Quelles valeurs partageons-nous vraiment ? Qu’avons-nous appris les uns des autres ? Quelle part de l’un retrouve-t-on chez l’autre ? Et si j’en profitais pour te remercier de ce que tu fais pour nous ?

Dire à son enfant, son parent, sa soeur ou son frère ce que l’on admire chez lui crée une écume authentique qui rend les liens fluides et brillants. Nous pouvons donc être, ensemble, autre chose que des rivaux ? Oui, des adultes confortables et reconnaissants qui, au moins pour ces quelques instants, rassemblent leurs différences et appartiennent à un groupe apaisé et relié qui a beaucoup rigolé.

Continuer sur CLES

 

Étiquettes : , , ,

A lire aussi

25 mandalas à colorier Florence Servan-Schreiber

25 mandalas à colorier – Simple Things

Le magazine Simple Things m’a demandé de réveiller nos envies. Nous en avons fait leur hors-série n°14. 25 mandalas à ...

Apprendre à se présenter

Tout est communication Dans l’univers des idées, qui nous intéresse ici, toute visibilité devient désormais une histoire de communication. ...

Science du couple : l'infidélité

La science du couple 4 : l’infidélité

Pour se marier ou rester en couple, tournons-nous désormais vers la science. Le très sérieux Time Magazine, constate que ...

Commenter