30 ans de mariage

Article
Laisser un commentaire 4

Alex et moi fêtons ce 27 mai nos 30 ans de mariage

Grâce à beaucoup d’amour, d’exploits, de chance, de détermination et de navigation. Le jour de celui-ci, scellé sur la place d’un village en Provence, mon père avait prononcé un discours dans lequel il présentait le couple comme la dernière aventure contemporaine. Car depuis que nous ne partons plus à la conquête de nouveaux territoires en goélettes, les exploits se sont effectivement raréfiées. 

Du haut de mes 25 ans, j’avais levé les yeux aux ciel et me disant qu’il ne fallait pas exagérer. J’étais impatiente de me lancer dans la vie à deux, heureuse d’avoir trouvé mon partenaire pour le faire, et amoureuse. Et ne pressentait pas le tour de force qui nous attendait.

Depuis j’ai compris

Ne souhaitant nous inscrire dans une seule tradition, nous avions, Alex et moi, bâti notre cérémonie de mariage en réunissant des symboles d’alliances multi confessionnels, culturels et régionaux. Notre déclaration d’intention, l’un à l’autre était sur mesure et sans artifices. La raison qui nous poussait à nous engager publiquement dans cette aventure était simplement notre désir de faire la route ensemble. 

Lors de la cérémonie, je lui avais lu Le Mariage, de Khalil Gibran et lui, Marions nous bien poliment, trouvé dans le Manuel du savoir vivre à l’usage des rustres et des malpolis, de Pierre Desproges. J’ai relu Khalil Gibran ce matin et ce texte a été notre prophétie. 

Je ne saurais donner aucun conseil de longévité à l’amour tant chaque couple est singulier

Mais la voix du Prophète, nous l’avons entendue et grandi en parallèle. Tissant un foyer, un famille, une amitié, une union, une protection, une culture et un entourage en un défi commun, tout en nous assurant des carrières, explorations, bandes, divertissements, succès et échecs personnels. Nous avançons sur deux routes pas toujours symétriques mais en nous tenant la main. 

Il y a entre nous un fluide communiquant

Quand l’un peine, l’autre l’entraîne. Combien de fois cette roue a-t-elle tourné au fil des années ? Nous avons été préservés par les drames mais avons connu notre lot de revers et de re-directions. Alors nous nous sommes encouragés, disputés, entretenus, soutenus ou confrontés. Nous avons boudé aussi (moi surtout), mais nous nous sommes surtout aimés.

Ensemble, nous avons produit des êtres d’exception (vous en avez peut-être chez vous aussi), et je n’aurais voulu le faire avec aucun autre. Alex sait jouer de moi comme d’un instrument et je suis heureuse de m’y soumettre.

L’avenir est toujours imprévisible et je célèbre ici d’avoir saisi l’occasion de tenter cette aventure là, car finalement, mon père avait raison. Être un couple est bien un pays que l’on cherche à découvrir en goélette et dont on ne connaîtra peut-être jamais toutes les reliefs. Mais sans le visiter vraiment, on ne le connaîtra jamais. 

 

A lire aussi

Quelle est la véritable source de notre joie ?

Le bonheur et la joie sont-ils identiques ? Savoir faire face aux difficultés pour trouver notre joie. Conversation fournie ...

Se marier autrement

La mariée se repose, chignon et bikini au bord de la piscine Elle reprend ses esprits après une cérémonie ...

Les 27 kifs par jour de Patrick Cohen

Les 27 Kifs de Patrick Cohen

Là, je ne résiste pas à l’envie de partager cette séquence avec vous. L’humour de Matthieu Noël est irrésistible. ...

4 commentaires sur “30 ans de mariage”

  • Laurence B dit :

    bien chère Florence, bel hommage à cette folle aventure.

    Moi et Lionel nous sommes retournés récemment sur notre journée d’il y a 20 ans et nous sommes comme vous émus de relire Gibran (!) et de voir tout le chemin parcouru entre félicités et tempêtes, impatiences et accueil de 2 nouvelles vies qui nous rendent fiers, quelques revers aussi mais toujours l’envie d’avancer ensemble malgré les années.
    à nos mariages héroïques, disons merci !
    bravo à vous de nous montrer si bien comment le faire; vivement les dix de plus alors 😉

  • Anna Chiarra dit :

    Que c’est beau ! On sent vraiment l’Amour avec un grand A, le vrai, celui qui fait pousser des ailes et laisse l’autre libre.
    « Nous avançons sur deux routes pas toujours symétriques mais en nous tenant la main.  » C’est tellement ça !
    Je file relire Gibran et Desproges !
    Heureux anniversaire de mariage !

  • Laurence dit :

    J’aurais aimé être une petite souris avec une machine à voyager dans le temps pour assister à cette cérémonie aussi prophétique de l’histoire de la cérémonie de mariage que le texte de K.Gibran l’a été de votre histoire.
    Encore une fois une belle inspiration…
    Bravo, et happy 30 !!!!

  • BERTIN dit :

    rooohhhh c’est trop mignon … Longue vie d’amour encore et encore … moi j’y suis presque, mais pas tout à fait …

Commenter