Quand 3 kifs ne suffisent pas

Article
Laisser un commentaire 4

Mais tellement pas. Les compter par jour devient trop compliqué quand des journées pareilles s’enchainent. La semaine a commencé paisiblement, puis tout s’est emballé. Ecrire son journal pour revivre la saveur des moments exceptionnels est hautement recommandé. J’essaye de faire ça, alors.

Lundi je rencontre Frédéric Lopez qui a une belle idée. Nous nous retrouvons sur des sujets proches de celui qui nous occupe ici. C’est bon de savoir que certains cherchent même à faire bouger les programmes télé pour y infiltrer de la douceur. Nous allons réfléchir.

Mardi, c’est la folie Bruxelloise. J’ai l’impression d’être Julia Roberts en plein lancement de film. Anne Sophie vient me chercher à l’arrivée matinale de mon train. Elle ne me lâchera plus jusqu’au soir. Nous fendons les embouteillages dans sa Smart pour rejoindre des studios de radio en direct. Juste à temps. Puis on repart, on sillonne, je rencontre, je raconte, je réponds, je répète. Huit interviews en huit heures. Des auditeurs, Faustine Bollart en direct à Paris, aussi, mais de là bas. Tout tombe le même jour. A 18h, je ne peux plus parler à personne. Je suis rincée, mais éléctrisée. Parler de ce qui me passionne tout une journée durant. C’est grand.
Mercredi, ma copine Chico Shigeta dédicace son livre au BHV. Je vais y boire sa tisane qui donne des ailes. Le soir, ce sont les 10 ans de Psychologies.com. C’est la fête. J’y retrouve tous mes anciens complices, sous une boule à facettes. J’en oublie d’aller me coucher et qu’on peut aussi boire de l’eau. C’est aujourd’hui que ça m’a couté cher, cette affaire. Je découvre le jour même une caricature de ma personnalité positive en jogging rose vif dans les pages de Psychologies magazine. Ca fait un drôle d’effet, quand même, d’être transformé en dessin boursoufflé.

Aujourd’hui, c’est le quasi pompon. J’accepte de participer au Happylab du 30 avril prochain. Ses organisatrices m’introduisent par mail à Christine Michaud une homologue canadienne. Nous prenons rendez-vous au 2 moulins d’Amélie Poulain. Quand on vient d’aussi loin, je trouve que c’est bien.

Je passe quand même cet après midi par la case JJDA, une émission parfaitement déjantée sur IDF1, au décor entièrement rose. Il faut parfois sortir de sa zone de confort. Là, c’est fait. Vidéo pas encore en ligne.

Puis je rencontre Christine. Chacune un 3 kifs à la main, nous nous sommes reconnues. Pas grâce au livre, mais à tout le reste. Croiser une version exotique de soi-même a quelque chose de piquant. Le temps d’un verre nous étions apprivoisées et connectées. Impossible de ne pas imagine faire des choses ensemble. Au Canada ? Allez, pourquoi pas.

C’est pour tout cela que je ne compte pas. Je préfère savourer, profiter, rester dans cet élan sollicitant. J’ai quand même, au milieu du tout, rendu mes copies, été au yoga, cuisiné des repas. J’aime bien quand c’est aussi riche que ça.

Ce soir ma joue cherche son oreiller, elle n’est pas loin de le trouver.

Merci.

A lire aussi

Joanna, c’est ça !

Avez vous déjà rencontré quelqu’un qui a décidé de changer de vie pour se consacrer intégralement au bonheur. Pas ...

La vie

La joie est spontanée, inattendue, mais peut aussi être choisie. Pour Florence Servan-Schreiber auteure de Power Patate et 3 ...

Les plus belles minutes de calme

Pour fêter votre présence dans notre communauté, nous avons sélectionné les travaux d’artistes qui nous ont plus pour vous ...

4 commentaires sur “Quand 3 kifs ne suffisent pas”

  • la belette dit :

    Si vous saviez combien je partage votre vision… Je passe d’ailleurs mon temps à dire à mes copines célibataires (quel kif) de se faire tout le temps des petits kifs. Non mais, c’est pas parce qu’on est seule qu’on pas kiffer!

  • Christine Michaud dit :

    Bonjour Florence,
    Me voilà de retour au Québec. C’est vite passé 5 jours à Paris! Merci encore d’avoir pris le temps de me rencontrer. Je parle de vous et de votre livre à tout le monde depuis!! Et ce n’est pas fini, il fera le tour de tous les médias avec lesquels je collabore dans les prochains jours, semaines. Je vous enverrai les écrits et les vidéos.
    Vraiment, ce fut un pur bonheur (un kif extrême!!) de faire votre connaissance. Et moi aussi, j’ai le « feeling » que nous ferons probablement des trucs ensemble un de ces jours. À suivre alors… 😉
    Christine

    • Florence Servan-Schreiber dit :

      Bises à Chopin.

  • ally dit :

    Aie oui la caricature, je viens de la voir ! C’est super de suivre pas à pas tes journées occupées et tes kifs 🙂

Commenter