Le secret du bonheur

Article
Laisser un commentaire

Pour être heureux, sachez accepter les moments où vous ne l’êtes pas.

Atlantico : Brock Bastian, professeur à l’Université de Melbourne, affirmait dans un article paru dans la revue Emotion que la recherche excessive du bonheur menait souvent à être plus stressé et plus malheureux. Comment expliquer ce phénomène ?

Florence Servan-Schreiber : tous les excès entraînent des déséquilibres. L’étude que vous citez parle avant tout de la promotion du bonheur, et donc, de la comparaison dans laquelle nous nous projetons. S’il ne circule autour de nous que des cas et images d’absence de difficulté, nous sommes déroutés par la réalité de nos propres expériences et culpabilisons de nous sentir autrement que ce que nous renvoie le monde autour de nous. Alors, sans recul, nos émotions négatives pèsent plus lourd, puisqu’en plus de les ressentir, nous nous les reprochons.

Les méthodes de développement personnel se multiplient pourtant. Faut-il, selon vous, renoncer à les utiliser sous peine de ruminer nos échecs ou bien leur utilité se trouve-t-elle ailleurs ?

 

Lire la suite sur Atlantico

Étiquettes : , , ,

A lire aussi

Professeure de Bonheur au JT de TF1

Un sujet sur les nouveaux professeurs de bonheur ! Voici le segment qui présente mon travail d’auteure de livres ...

Zero Blabla

Un conte de kifs zéro blala

Je préfère les contes de kifs aux contes de fée. Ils finissent bien aussi, mais moins par magie que ...

A l’école de la vie

Grosse semaine d’apprentissage. Attaquée Mercredi à Londres par une session au School of life. Etablissement de développement de soi ...

Commenter