Le secret du bonheur

Article
Laisser un commentaire

Pour être heureux, sachez accepter les moments où vous ne l’êtes pas.

Atlantico : Brock Bastian, professeur à l’Université de Melbourne, affirmait dans un article paru dans la revue Emotion que la recherche excessive du bonheur menait souvent à être plus stressé et plus malheureux. Comment expliquer ce phénomène ?

Florence Servan-Schreiber : tous les excès entraînent des déséquilibres. L’étude que vous citez parle avant tout de la promotion du bonheur, et donc, de la comparaison dans laquelle nous nous projetons. S’il ne circule autour de nous que des cas et images d’absence de difficulté, nous sommes déroutés par la réalité de nos propres expériences et culpabilisons de nous sentir autrement que ce que nous renvoie le monde autour de nous. Alors, sans recul, nos émotions négatives pèsent plus lourd, puisqu’en plus de les ressentir, nous nous les reprochons.

Les méthodes de développement personnel se multiplient pourtant. Faut-il, selon vous, renoncer à les utiliser sous peine de ruminer nos échecs ou bien leur utilité se trouve-t-elle ailleurs ?

 

Lire la suite sur Atlantico

Publié le 15 mars 2019

Étiquettes : , , ,

A lire aussi

Pour vivre le printemps, nous ne pouvons plus que l’attendre, nous allons devoir l’être.

Etre le printemps

Espoir : le soleil à Paris Journée ensoleillée et gantée à Paris. Marathoniens croisés en petite tenue, mais eux ...

Ma Nathalie au wasabi

Aujourd’hui, mon amie Nathalie Cuman m’a fait un cadeau extraordinaire. Celui de célébrer notre amitié. Tout simplement. Nathalie et ...

London calling

Hier, les super pouvoirs sont devenus des super powers. J’ai, pour la première fois, animé une atelier d’activation de ...

Commenter