L’anti-défi 2018 : les vraies résolutions

Article
Laisser un commentaire 1

Zero mytho et langue de bois, on arrête de se promettre n’importe quoi

La porte de 2018 s’ouvre avec un choix. Celui de se réveiller tranquillement le jour d’après comme si de rien n’était, ou de profiter de ce passage pour se préparer à la mue d’une nouvelle année. Car tous les ans, si pas tous les jours, nous changeons un peu, beaucoup ou carrément.

Pour éviter le flot des 10 jours pour se transformer en ceci, devenir cela ou se travestir en ce que nous ne sommes pas :

Je nous propose un #antidefi

10 questions et actions réalistes, encourageantes et utiles conçues dans les laboratoires de psychologie positive.

Nous allons, du 1er au 10 janvier y répondre, une par une, pour réussir notre entrée dans la fanfare de ce que sera notre 2018. Et accorder notre instrument pour favoriser notre épanouissement.

Pour participer, suivez-moi sur Facebook,  Instagram, LinkedIn ou Twitter . C’est là que nous allons poster nos réponses, nous inspirer de celles des autres, et même changer d’avis si nous le voulons.

Dans le but d’avancer joyeusement en s’encourageant dans une direction choisie avec discernement.

 

A lire aussi

Equilibre

Merci, d’abord pour ce passage de 12 à 13. J’ai beaucoup beaucoup aimé la proximité de ceux auxquels je ...

La chasse au trésor : des livres de psychologie positive posées dans Paris pour la journée du bonheur #happyday

#happyday 2017

Distribuer du bonheur La journée internationale du bonheur, International Happiness day était officiellement lundi dernier #happyday. Vous le savez certainement ...

Le concours d’écriture du développement personnel 2019

Voici, pour la première fois, le Concours d’Ecriture du Développement Personnel dont j’ai le plaisir d’être la marraine. Son objectif ...

Un commentaire sur “L’anti-défi 2018 : les vraies résolutions”

  • Dimanche sur le web, 3 | Coeur Corps et Tête dit :

    […] Servan-Schreiber propose de commencer l’année par 10 questions, conseils et réflexions pour aller dans la voie qui nous sied, nous détend et nous épanouit. Partants ? Moi, oui […]

Commenter