Pour vivre le printemps, nous ne pouvons plus que l’attendre, nous allons devoir l’être.

Etre le printemps

Article
Laisser un commentaire 6

Espoir : le soleil à Paris

Journée ensoleillée et gantée à Paris. Marathoniens croisés en petite tenue, mais eux auraient trop chaud quelles que soient les circonstances. La ville est coupée en deux par le milieu, par cette colonne humaine qui se surpasse.

Du coup, tout est calme, glacé et lumineux dans nos quartiers de vie.

On n’a plus le choix, les gars, pour vivre le printemps, nous ne pouvons plus que l’attendre, nous allons devoir l’être. Pour nous-mêmes, déjà, on peut s’entraîner.

En quoi cela peut-il consister ?

Être son propre printemps, c’est :

ouvrir ses fenêtres : prendre un petit risque de plus, lancer des invitations, rompre le train-train de l’hiver, faire un projet.

nettoyer ce qui doit l’être : j’ai trié tous mes papiers hier soir. Accumulation maudite envolée. Je me sens déjà libre.

 jeter : je ne sais pas encore quoi, mais mieux vaut ne pas être sur ma route cet après-midi. Médicaments périmés, planquez-vous.

libérer son optimisme : « L’optimisme c’est l’incarnation humaine du printemps » Suzanne Bissonnette. C’est ça.

croire en soi : s’écouter, se pousser un peu aux fesses, laisser filer les idées noires comme dans une méditation en mouvement.

Et puis être le printemps des autres.

Suggérer, encourager, remercier. Demandons-nous ce qui nous ferait du bien et faisons-le pour ceux qui nous entourent.

Les crocus sortent de terre car le soleil et la chaleur les appellent. Essayons d’être le soleil et la chaleur de quelqu’un : trouver une bonne nouvelle à colporter, faire un câlin, secouer le meilleur et le doux.

Avec ça, nous tiendrons probablement encore une semaine, annoncée trempée. Si le soleil brille chez vous cet après- midi, SORTEZ !!!!!

Nous manquons tous de vitamine D et du souvenir de comment c’est, quand le printemps c’est presque maintenant.

A lire aussi

La communion des demoiselles

Samedi dernier, j’ai assisté à la soirée la plus kitch et fantastique depuis longtemps. Au grand Rex de Paris ...

Interview de Florence Servan Schreiber pour Marie France

Marie France : la cuisine du bonheur

Cuisine du bonheur : les secrets de Florence Servan-Schreiber Férue de psychologie positive, Florence Servan-Schreiber nous emmène derrière les ...

D8 – Le grand 8

Ce matin, j’ai passé une partie de la matinée sur le plateau du Grand 8, émission en direct, en ...

6 commentaires sur “Etre le printemps”

  • Fabienne dit :

    A demain ! (J’espère 🙂

    Fabienne

  • Hélène dit :

    Entendu hier dimanche dans les bois : le coucou ! Et le coucou, ça ne trompe pas : le printemps est là, et nous aussi alors. Merci Florence

  • Josy TOP dit :

    merci Florence;
    Ce rayon de soleil que vous nous adressez est le début de notre joyeux printemps, aussi je le dirige vers vous pour qu’il vous baigne de Lumière …

  • joss dit :

    secouer le meilleur et le doux… j’adore cet idée de faire « notre » printemps, bravo!

  • Carine dit :

    J’adore 🙂 Merci Florence! Suis accro à tes articles, merci encore, DIeu ça fait du bien!
    Je vais faire le Printemps à Winterthur où je viens d’emménager, rien de plus facile!

  • Petite femme dit :

    Merci pour ce bel article, qui rejoint (un peu) celui que j’avais fait sur l’impossibilité de pouvoir changer la météo et les sorties hivernales 😉 (voir mon blog)

Commenter