Cette image dit “Lassé de m’ennuyer car s’ennuyer est ennuyeux”. Mais je crois que je ne m’ennuie jamais. Peur de m’ennuyer, ça oui. Je ne prends jamais le train sans trois occupations prévues. Mais combien de fois ne m’en suis jamais servie. Ca, c’est pour l’ennui planifié.

Se projeter

Dans les domaines plus courants de la vie, j’ai toujours un projet sur le feu. Un gros, un lourd, qui occupe beaucoup de terrain dans ma tête et mes choix puisque dès qu’il est là, à tout moment, je devrais être en train de le faire avancer.

L’ennui dominical qui polluait mes dimanches d’enfant a totalement disparu de ma vie d’adulte. Transformé en liberté d’avancer vers ce qui me plait : la cuisine, la lecture, les brocantes, les calins, l’écriture, les connexions avec les miens, le silence.

Je ne m’ennuie jamais

Là tout de suite, un rayon de soleil traverse la baie vitrée ouverte sur la campagne. Je m’arrête pour sentir la chaleur prometteuse du printemps qui finira bien par revenir. Rien que cela peut m’occuper. Je crois en effet que je ne m’ennuie jamais. Un événement familial dramatique cette semaine nous rappelle à tous que tant que nous sommes là, chaque seconde compte. Et rien que pour honorer cela, je le promets ici, je ne m’ennuierai pas.

Étiquettes : ,

A lire aussi

interview pour Atlantico : Pourquoi la trentaine est aussi le moment où l’on perd le plus ses amis ?

Atlantico : la trentaine, ce moment où l’on perd le plus ses amis

Après les belles années de la vingtaine, les chers amis ont tendance à s’éloigner la trentaine passée, se faire ...

MAI

L’avez vous bien reniflée, cette journée ? Quel cadeau. Je ne sais pas comment c’était chez vous, mais ici, ...

Butin de sens

Un butin est ce que l’on rapporte d’une victoire. Mon adversaire ici serait le temps. Mais butin décrit aussi le produit d’une longue recherche, d’un ...

7 commentaires sur “Ennui ?”

  • 台灣大樂透 dit :

    Amazing article, thank You !!

  • Eric Monnoyer dit :

    Un court montage qui parle de s’occuper et d’être heureux:
    Recettedebonheur_
    En espérant que ce lien fonctionne … pas certain qu’on puisse transférer un lien dans ce genre de fil de discussion.

    Mais, versus l’ennui, je pense à tous ces gens en difficulté financière, sans travail et qui ont la peur au ventre, qui se demandent s’ils tiendront jusqu’à la fin du mois. Comment les aider à sortir de cette pensée lancinante qui les ronge? Comment instiller l’envie, le plaisir, le retour à leurs meilleurs moments, leurs passions qui n’occasionneraient probablement aucune dépense? Mais ils sont rivés sur leur détresse et figés par leurs peurs.

  • Petitefemme dit :

    L’ennui pousse à l’imagination, c’est vrai ! Et moi aussi, j’en imagine des choses pour ne pas m’ennuyer…

    Je me permets de glisser ici un lien vers un article de mon blog qui parle justement des activités du dimanche quand il fait mauvais : qu’est-ce qui nous empêche de sortir quand même ???
    http://unepetitefemme-marseille.blogspot.fr/2013/02/psychologie-positive-sortez-nom-dun.html

    A vous de voir si vous voulez publier ce commentaire ou pas…

    Bonne semaine à venir ! En espérant que votre évènement familial dramatique ne vous empêche pas d’avoir vos kifs. Je vous envoie pour cela un maximum d’ondes positives…

  • Thomas dit :

    “Dans les domaines plus courants de la vie, j’ai toujours un projet sur le feu. Un gros, un lourd, qui occupe beaucoup de terrain dans ma tête …”
    Je m’en souviens aussi loin qu’Alex me racontant l’organisation de groupes de tricotage chez vous. Alex a toujours eu douze trains maglev d’avance sur nous, je te connaissais un peu, un peu aussi ta famille, donc ça devait être nouveau et intéressant; inhabituel et répondant a un besoin.
    Tricotage, tout seul, c’est bien entendu pas le cri primal de l’inhabituel. Mais c’était le mot dont j’aurais aucun mal a me souvenir le temps que passe une bonne génération
    Je devais noter “Florence Tricotage” sur la liste des choses a expliquer un jour ou l’autre.
    Le premier “Kif” reçu date du 19 novembre. Un dimanche en plein été chez toi, ici en Equateur une sorte de mini saison sèche qui atomise les petites plantes. Un peu partout sauf a l’ombre des arbres c’est sec. Ce mois ci le ce paradoxal kif du ski chez vous, ici gros coeur de saison des pluies. Saisons bipolaires.
    Comment ventrebleu sait-elle organiser cette nouvelle grosse activité? Apres avoir un peu primitivement soupçonné qu’une partie de la réponse c’était un moment fixe réservé dans ta semaine – et vérifié une bonne douzaines de dates dans l’agenda – je me suis rendu compte que le kif avait sa propre vie, et devenait d’autant plus intéressant. Kif remplace un espace laissé vide, résulte d’une compression d’autres gros projets, de l’importance souveraine de se faire plaisir?
    J’aime beaucoup les kifs de réunions familiales, en bon ermite je les trouve terrifiants.
    Bref, c’est bon. Merci de te llire.

    • Florence Servan-Schreiber dit :

      Rideaulogie !

      • Thomas dit :

        Tricot: tissage pendant au dessous de longues tiges. Un peu court mais pas loin.

  • Marie Françoise dit :

    Bonjour,
    Ce post résonne en moi.
    Quand j’étais petite, il m’est arrivé de dire à Maman “je m’ennuie”. La réponse fut immédiate et cinglante : “les gens intelligents ne s’ennuient jamais” . J’ai passe une partie de mon enfance a chercher de quoi ne pas m’ennuyer… Et ce fut efficace.
    Je me demande encore aujourd’hui si c’était la meilleure chose à dire à un enfant. Et pourquoi pas : “quelle chance as-tu de t’ennuyer, ma chérie !”
    Bonne journée

Commenter