Halte au phubbing !

Chronique Psychologie Positive
Laisser un commentaire

Pourrions-nous préserver nos relations sans trop d’effort ? En apparence, oui, mais en profondeur, il va falloir faire preuve de volonté. Ça y est, tout le monde, ou presque, est contaminé. Nous phubbons. Phubber consiste à poser son téléphone sur la table (au cas où), texter tout en parlant à quelqu’un (je DOIS répondre), jeter un œil à sa montre connectée pour lire un texto en pleine phrase (comme si de rien n’était) ou balayer ses photos sans tenir compte de ceux qui nous entourent.

 

Le phubbing¹ se propage dans la rue, dans nos couples, nos familles, à table, dans des réunions, et même parfois vis-à-vis de nous-même. Le phénomène est si large que des chercheurs en ont examiné les conséquences sur notre bien-être². Être phubbé provoque une sensation immédiate d’exclusion, et un besoin d’attention. Mais, plutôt que de le combler grâce à une présence en face à face, nous trouvons nous-même refuge dans les réseaux sociaux, infos et contenus de nos propres appareils, pour générer une sensation d’appartenance, et nous donner une contenance. Et, bien entendu, phubbons notre environnement à notre tour. Le cercle est vicieux et la spirale engagée.

 

Par ailleurs, la simple présence d’un smartphone dans une pièce diminue notre capacité à éprouver de l’empathie. Elle enraye la sensation de proximité que nous pourrions ressentir et appauvrit la qualité de la conversation. Nous perdons alors la saveur d’un échange authentique. De celle qui façonne nos amitiés et relations. Le phénomène s’accentue lors des conversations ou moments les plus intimes, car lorsque nous dévions notre regard ou attention vers nos écrans, nous ne percevons plus les expressions du visage et les nuances de la voix de nos interlocuteurs.

 

Le remède ? Seules la présence et l’attention nous permettent de lutter contre le phubbing. Et même si nous ne pouvons pas modifier le comportement des autres, nous sommes libres de choisir nos propres règles. Ranger notre téléphone, regarder les gens dans les yeux, observer ce qui nous entoure et ne pas craindre de vivre des moments d’intimité sans armure technologique. Instaurer des jeux aussi : chacun pose son téléphone au centre de la table. Le premier qui craque et consulte le sien, paye la note ou charge le lave-vaisselle.

Pensez-vous pouvoir gagner ?

 


1- Action de snober les autres (snubbing) au profit de notre smartphone

2 – « Phubbé et seul » par Meredith E. David & James A. Roberts de Baylor University

 

Continuer sur Psychologie Positive

A lire aussi

Non Anniversaire

Cette année, je n’organiserai pas mon anniversaire. La fée qui s’en occupe toujours s’est tirée. Exténuée, barrée.Il y a ...

Power rentrée

Cette semaine a commencé « à fond la caisse ». Il y a un an, presque jour pour jour, j’ai décidé ...

Commenter