Champions de Bonheur – 2 : Le secret

Article
Laisser un commentaire 1

2 – Pouvez-vous révéler votre secret de bonheur ? 

A défaut de secret, une définition ?

Et bien justement, en avoir, des secrets. C’est pour moi une première condition du bonheur. Un peu de jardin à soi, de l’imaginaire, des choses à me raconter, le sentiment de l’aventure et de la profondeur sans que cela se sente ou se remarque de l’extérieur. Nous la possédons tous, cette dimension là. Celle du soi. Elle m’anime et me divertit pas mal. Le plaisir fait partie du bonheur, mais je pense que les tourments lui appartiennent aussi. Car lorsqu’ils se lèvent, c’est là qu’on en profite aussi vraiment.

Et puisque nous sommes dans la botanique, je pense qu’il faut avoir un figuier pour être heureux. Je dis ça car j’en ai un. Nous l’avons planté il y a presque 20 ans et il a bien grandi. Il m’épate, ce figuier, d’abord parce qu’il continue de croître, qu’il nous offre des fruits, qu’il change de tête et de forme à chaque fois que je le retrouve. Il symbolise un lieu qui me voit revenir encore et encore. Comme s’il remplaçait le socle de mon enfance.

Les lieux de quand j’étais petite ne m’apportent pas le même confort. Plutôt de la nostalgie un peu grise. Alors que cet arbre là me voit grandir par mes propres moyens. Il nous regarde changer de formes et de préoccupations sans jamais se détourner de son propre chemin. Le bonheur repose pour moi sur la force de vie qui nous anime chacun. Il faut avoir un petit réservoir que l’on peut remplir dans le moments jolis. Cet arbre m’attendrit car il détient la clé du mien. Il a vécu toutes les tempêtes, canicules et gels. Et pourtant il reste gracieux. Et c’est une politesse envers le bonheur de continuer à vivre avec grâce. Quoi qu’il puisse nous arriver.

Les champions du bonheur

Étiquettes : ,

A lire aussi

ambivertie, introvertie...

Ambivertie

Extra ou intro ? Un coup extra, un coup intro, je réalise que je varie dans ma façon d’être ...

Le haïku pour ralentir

elle est au ciel la plus belle boule de Noël – lune montante Poèmes brefs d’origine japonaise, les haïkus ...

La blogueuse Dunya a testé le concept des 3 kifs par jour ! Elle raconte son expérience au coeur de la gratitude.

Dunya a testé 3 kifs par jour !

Sur son blog Mode et Lifestyle, Dunya a testé le concept des 3 kifs par jour ! Elle raconte son ...

Un commentaire sur “Champions de Bonheur – 2 : Le secret”

  • Albert dit :

    Le figuier, comme l’oiseau, ne se soucie de son avenir, il vit sa vie de figuier ou d’oiseau, et c’est pour ça qu’ils sont beaux et nous inspirent!
    Si l’humain vivait comme ça, il serait très beau aussi, il a aussi des capacités qui dépassent celles du figuier ou de l’oiseau, c’est pour ça qu’il est capable de construire des avions ou des fusées, mais, contrairement au figuier ou l’oiseau, sa pensée est toujours en train de transformer la réalité des choses en bon ou mauvais ou nul ou génial et il perd ainsi l’essence même des choses ou êtres.
    Interrogez 50 personnes ayant assisté à un évènement banal, vous aurez 50 réponses différentes, pourtant l’évènement est le même pour tous, il n’y a qu’une réalité, mais 50 vérités différentes que presque toutes les personnes voudront imposer aux autres,… hum, bon, qui faut-il croire??
    personne, excepté celui qui relate l’évènement sans y ajouter ses commentaires, émotions,etc..pour le transformer radicalement.

    Pour moi, c’est celà le vrai bonheur, de ressentir l’essence des choses, des personnes, de la nature, des animaux, enfin de tout ce qui fait notre vie, de voir les choses avec le coeur plutôt qu’avec la tête; finalement, les choses auxquelles on aspire se présentent d’elles-même sans qu’on aie à y penser sans cesse dans sa tête et finalement, tout trouve sa vraie place, les mots deviennent vain, on s’émerveille toujours de tout ce qui nous arrive.. la vie est vraiment extraordinaire!

Commenter