#accueil. C’est mon dernier cri de guerre : hashtag accueil. Plus exactement ACCUEILLE !!!! Il m’a permis d’aimer profondément mon été en montagnes russes. Car dans l’ensemble, des jours d’une douceur infinie se sont écoulés dans un cadre réparateur. Mais de temps à autres, une dague rouillée venait se planter, dans mon coeur, mon sens de la justice, la santé des miens, mon inquiétude, mon besoin de soutien ou de tendresse. En fait, quand on partage sa maison et ses projets avec beaucoup de gens, je n’ai identifié d’autre solution que de prendre ce qui vient, comme ça vient.

Accueille :

les retards comme des occasions

les blocages comme des revirements

la tristesse comme une passante

la frustration comme une simple indication qu’il y a quelque chose à lâcher

la déception comme une question pour toi-même

 

Accueille :

les fous rires comme des miracles

la tendresse comme un cadeau

la nature comme une merveille

les vrais amis comme de l’or

la paix comme une chance

la présence de ceux que tu aimes comme un don

 

#Accueil m’a permis de rire de mes blessures et consternations, de les partager sans avoir à les expliquer :

« Albert est arrivé, #accueil ! » « J’ai reçu un mail de Catherine #accueil »  « J’ai eu envie de pleurer toute la matinée, #accueil »

Un sous-entendu finalement hilarant qui témoigne de notre capacité à nous transformer en caoutchouc pour ne pas rompre. Le mot résilience décrit la faculté d’un matériau à reprendre sa forme initiale. #accueil est pour moi, ces jours-ci, la formule magique qui convoque mon caoutchouc intérieur. Il me rappelle que rien ne dure. Ni le pire et même pas le meilleur. Mais tout, heureusement se succède et nous propulse.

Je l’ai même brodé. Vive l’été, vive les familles, vive les projets. A la vie je dis #accueil et #merci !

 

 

 

A lire aussi

Qu’apprend-on dans les cours de bonheur ?

Echange avec Mooréa Lahalle pour le Figaro Madame sur l’engouement autour des cours de bonheur. 1200, c’est le nombre d’étudiants inscrits ...

Le haïku pour ralentir

elle est au ciel la plus belle boule de Noël – lune montante Poèmes brefs d’origine japonaise, les haïkus ...

Pizza-fraisier

Au menu de mon petit déjeuner de lendemain de fête, pizza à la tomate cerise piquante et fraisier. Pas ...

Un commentaire sur “#accueil”

  • Adé dit :

    #accueil

    Quelle jolie formulation ! Cela me ramène à l’un des 4 accords toltèques : « Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle », ce qui revient à dire de ne rien prendre pour soi.
    Quoi qu’il arrive autour de nous, quoi que l’autre nous renvoie, cela ne peut nous toucher que si nous y donnons notre accord.

    Alors accueillir me semble être le bon positionnement à avoir.

    Merci de cette piste Florence.

Commenter