Non Anniversaire

Article
Laisser un commentaire 2

Cette année, je n’organiserai pas mon anniversaire. La fée qui s’en occupe toujours s’est tirée. Exténuée, barrée.Il y a des premières à tout. Et je les préfère. Alors à force de chercher une nouvelle façon de fêter mon année, j’ai trouvé.  Nada.

Ca n’est pas plus bête qu’une fête et c’est beaucoup plus simple. Ah oui, voilà ce que je m’offre ce coup là. Du simplissime. J’essaie tellement de ne faire qu’une seule chose à la fois, que là, je vais faire encore plus fort. Zéro truc, en fait. Ca me fait du bien rien que d’y penser. Vider au lieu de remplir. Dans l’hypothèse de laisser venir. Ca c’est difficile pour moi, de laisser venir. Mais là, si je ne prévois pas, viendra tout ou rien, mais en tous cas, ca ne viendra pas de moi.

Les anniversaires, c’est mon truc. Je m’en empare. Je rameute, je transforme, je conçois, je m’applique, je célèbre.

C’est ça, je célèbre le passage d’une année à l’autre en saluant le jour de notre arrivée. Celle qui se retient sur une date de calendrier. Ca aurait pu être codé en jour de floraison, de chute de neige excessive ou d’emprunt d’allumettes par le voisin. Mais pour mettre tout le monde d’accord c’est un chiffre archivable.

Depuis janvier, j’en ai organisé 4. Pas juste une bougie et roule ma poule, non, du lourd, du fat. Des 50 ans, des 18, de la surprise, même des voyages et le dernier qui a été tellement particulier. C’est celui-là qui m ‘a vidée.

Un demi siècle empoisonné par un diagnostic merdique. La faculté prévient qu’il n’y en aura pas d’autres, mais à la fois, on est quand même déjà parvenu à celui là, alors pourquoi ne continuerait-on pas ?

Au cas où, la fête est un hommage. Mais nous sommes bien trop jeunes et bien trop proches pour faire un truc pareil. Et soudain, célébrer demande du courage, de l’optimisme, mais aussi tellement de réalisme. Qu’on ne veut pas se louper si vraiment ça devait être le dernier. Vous imaginez vous fendre d’un truc pareil le cœur léger ?

Je ne peux vous dire qu’une chose, on a vraiment assuré. Notre célébré nous a scotché par la sa clarté, sa vaillance et sa mine réjouie de toute la soirée. Ce sont les invités qui n’en menaient pas large. Une cellule psychologique aurait du être invitée.

Il doit y avoir de ça dans ma paralysie. Ce n’est pas une naissance que nous avons honorée, mais le risque de ne pas se revoir. Une pendaison crémaillère à l’envers, au cas où on déménagerait dans la nuit.

Ma fée ne s’occupera donc pas de moi, mais elle au moins, pourra guérir. Je la laisse se reposer.

(le gâteau de la photo vient de chezbogato, car c’est là, souvent que  ma fée va se fournir)

A lire aussi

Reporters d'espoir

Reporters d’espoir

Je suis membre du jury du prix Reporters d’espoir qui récompense, dans différentes catégories, des journalistes et médias qui ...

L’angoisse de la sauce

Dans 10 jours, j’entre en cuisine pour cuisiner les mercis. La cuisine des mercis, chez nous consiste à préparer ...

Boum !

« Cette expérience m’a réveillée ! Je flottais depuis quelques temps dans une routine, une mécanique…et Boum ! La psychologie ...

2 commentaires sur “Non Anniversaire”

  • MARYDAV dit :

    40 ans.
    Il y a 6 ans, nous fêtions ceux d’Abdel, mon mari et le papa de mes trois enfants…
    Il était déjà malade et nous ne savions pas s’il arriverait au 41 ème anniversaire. Il a tenu le coup toute la soirée, nous avons ri, chanté, dansé, pleuré. Et le soir venu, nous n’arrivions pas à dormir : tout nos amis étaient là, pour fêter la vie et savourer le moment présent. Cette année, c’est à mon tour de fêter mes 40 ans et il n’est pas là pour le faire. Alors je vais organiser une belle et grande fête pour ce passage-là. Je sais qu’il aurait été content que je m’entoure de mes proches et que je danse. Je sais qu’il est là, tendrement, tout près de moi et qu’il veille…

  • SUZANE dit :

    Florence, quelle surprise de voir que vous êtes vous aussi du joli mois de mai, comme moi à quelques jours près.
    Un bon anniversaire !! mon kif ces derniers jours a été de le fêter cette année !! pas de le fêter en grande pompe comme je le faisais d’habitude sans trop le savourer à sa juste saveur. Non cette année, s’est déroulé juste avec ma famille avec moi même, car je suis tjs là… Votre ami de 50 ans a du profiter avec délice et peut être desespoir (bien caché)de cette anniversaire organisé mais il a pu vous photographier tous mentalement pour ne jamais vous oublier. Je ne lui souhaite pas du courage, car il en a, mais de la force, une bonne étoile, un peu de chance quoi …

Commenter