Le luxe des 30 mots

Article
Laisser un commentaire 13

Cette photo n’est pas une carte postale. C’est la photo que je viens de prendre de  l’océan Indien qui se déploie devant moi.

Ocean

J’ai toujours le fantasme d’écrire face à la mer.

Alors j’écris. Ma condition est ici exceptionnelle. Je suis pour quelques jours en mission à Bali, en Indonésie, pour accompagner le lancement d’un parfum de haute parfumerie. Si neuf, que je ne trouve aucun lien sur internet pour vous le montrer. Pas encore.

Des journalistes de toute l’Asie sont invités : Corée, Japon, Thaïlande, Malaisie, Inde, Singapour, Indonésie, même d’Australie, des Emirats et de quelques pays européens. Nous sommes reçus dans des conditions exceptionnelles, la splendeur du lieu est folle. Chaque détail est ourlé. C’est un voyage très exotique dans l’univers du luxe que je ne fréquente pas souvent. Alors, tout me frappe et m’enchante.

Mais la vraie surprise de cette expérience vient d’ailleurs. Ma conférence portait ce matin sur l’importance d’être soi pour s’épanouir. Car, comme le parfum que nous choisissons convoque une partie de nous-même, autant la choisir en conséquence.

Pour familiariser mon auditoire à leurs super pouvoirs, pendant le dîner d’hier, j’ai prié chacun de tester ses forces de caractère avant de nous retrouver. La merveille de ce questionnaire est d’exister en toutes les langues. Immédiatement, ces femmes ont brandi leurs smartphones et répondu aux 120 questions.

 

Universalité

Et là, j’ai pu enfin, vérifier l’universalité de mon propos. L’une après l’autre, elles se reconnaissaient et en rigolaient. Nous avons parlé de leur façon de travailler, de se parler, d’exprimer leurs amitiés. J’étais au paradis. Un laboratoire de qualités éprouvées s’est constitué sous mes yeux. Les journalistes françaises sont les seules à m’avoir approchée pour s’excuser de ne pas avoir pris part à notre conversation. Parce que « nos qualités, nous avons trop de pudeur pour en parler. »

Voyager sert à tellement de choses à la fois : rompre ses habitudes, s’est mettre plein les mirettes, kiffer la nouveauté, rire de ce qui surprend, se voir s’adapter en temps réel. Nous avons échangé tout cela avec 30 mots d’anglais. Tous au même niveau. Se désaxer de temps à autres nous fait grandir de 10cm d’un coup.

Le tour d’après fut celui des 3 kifs. Bingo, de nouveau ! Besoin de savoir dire très peu pour partager beaucoup. Des kifs internationaux. Beaucoup de participants partageaient la reconnaissance de la beauté et la gratitude dans leurs trousseau de clé. Indéniablement, nous étions tous au bon endroit.

Le luxe des 30 mots

Je retiens de tout cela que le vrai luxe vient moins de ce que nous voyons que de ce que nous ressentons, dans n’importe quelle condition. La capacité d’émerveillement se transporte, se simplifie et se partage.

Il est 18h, ici. Le soleil se couche, alors je quitte mon promontoire pour semer les moustiques, car eux ne parlent même pas 2 des mots qui nous rendent si humains et partagés. Du coup, me faire comprendre va être plus compliqué.

 

 

A lire aussi

comment j'ai décroché de mon ex

Comment j’ai décroché de mon ex

Sous ses airs divertissants, ce livre témoigne d’une véritable résurrection. Celle d’Anne Boutelant, dont je connais aussi bien la ...

Vous êtes optimiste, vous aussi !

Et bien voilà, tout s’explique. L’optimisme est non seulement génétique, mais c’est la principale raison pour laquelle l’humanité est ...

Dédicace epicerie générale

Dédicace Epicerie Générale

Voilà un endroit que j’affectionne tout particulièrement. Pour tout un tas de raisons, dont la qualité de leur cuisine ...

13 commentaires sur “Le luxe des 30 mots”

  • Ayurveda, là bas dit :

    […] profité d’une conférence que je donnais à Bali pour me réfugier quelques jours hors du monde : 5 jours d’ayurveda à […]

  • Isabelle dit :

    Bonjour Florence,

    Je viens de terminer votre livre « 3 kifs par jour » et je voulais vous remercier pour ce cadeau.
    Merci pour ce merveilleux outil et pour le partage de vos expériences.
    J’attends maintenant avec impatience la livraison du Power Patate 🙂
    Je vous souhaite tout de bon pour la suite.

  • Claire dit :

    merci

  • szymoniack janine dit :

    BONJOUR FLORENCE
    J AI 78 ans aujourd hui vu l age que j ai je suis lente a comprendre mais j ai mis par ecrit mes 24 forces de caractere je les ai mis par ordre que je ressens pour l instant c est un debut j y travaille et je vous remercie malgres que vous etes partie si loin vous penser a nous pour moi je fais ce travail sur moi a mon age ce seras peu etre pas terrible comme resultat mais j i envi de m ammeliorer comme je l ai fait toute ma vie tres bon sejour dans ce pays de reves profitez en bien
    amitie
    janine

  • Corinne dit :

    Merci Florence pour toutes les invitations à contacter notre puissance.
    Puissance essentielle pour construire le monde dont nous avons envie.
    Bon cheminement et partages ici et ailleurs…
    Merci aussi pour la vue sur l’océan
    Chaleureusement,
    Corinne

  • clerlaure dit :

    Merci Florence,

    Merci de nous permettre de partager des moments magiques qui nous permettent de voyager si loin si vite !!!

    C’est merveilleux !!!!

  • Caroline dit :

    Merciii pour ce beau partage, Florence:)) Je vois que vous avez encore fait des adeptes à l’autre coin du monde, c’est génial!! Vous transmettez une grande joie de vivre et de la sérénité

    L’Indonésie est une destination que je rêve également de découvrir…. Le Voyage c’est magique, on se sent ébloui à chaque instant et les rencontres humaines qu’on y fait sont mémorables.

    La lecture de votre article m’a fait beaucoup de bien:) Il n’a fait que me conforter avec mon choix. Je viens de réserver mon prochain voyage au Cambodge et assez atypique car en Semi Mission- Excursion. Je me réjoui à l’avance de cette belle aventure:)

    Effectivement, le monde nous appartient!

  • Phileas le cléateur dit :

    Bonsoir Florence,

    Comment avez-vous réussi cette prouesse de me faire voyager si loin à la simple lecture de votre article ?

    Comment est-il possible que les effluves de ce parfum inconnu de tous me soient parvenues jusqu’en banlieue parisienne ?

    Votre vision du voyage me renvoie à mes kifs d’ailleurs.
    Faire péter les schémas établis, se retrouver dans la peau de celui qui n’est pas d’ici, exacerber cette envie profonde d’être à la fois de cet ici et d’un autre ailleurs.

    Rencontrer comme vous l’avez vécu en un même lieu tant de force vive, majoritairement des femmes en plus avec la puissance que celle-ci possèdent, doit être une expérience comme on en fait peu dans une vie.
    J’ai eu un peu l’impression d’être avec vous dans la salle et je vous remercie.

    J’aime aussi, bien sûr, chaque fois que vous évoquez le trousseau de clés, je me sens de plus en plus à ma place.

    A bientôt à Paris.

    Phileas

  • Stéphanie dit :

    Merci pour ces quelques mots si précieux. Vous êtes très inspirante !

    Stéphanie.

  • Florence Servan-Schreiber dit :

    😉

  • cano maria dit :

    COMO ME ENCANTARIA ESTAR EN ESE LUGAR Y DISRUTAR CON ELLA ESA MARAVILLA. GRACIAS POR COMPARTIR TANTA BELLEZA

  • Sandrine dit :

    Waouh ! merci pour ce partage, j’ambitionne de vivre ces instants de pur bonheur, connectée à mon être profond, alignée avec mes valeurs et mes forces. oui c’est possible et oui je vais le faire.

Commenter