Appel aux bonnes nouvelles

Article
Laisser un commentaire 6

Notre Dame a failli partir en fumée

Le moment est donc parfait pour nous rappeler à quel point nous avons besoin de nous exposer à de bonnes nouvelles. Je ne suis pas adepte du catastrophisme et porte sur moi en permanence un stylo qui m’a été offert sur lequel on peut lire «  Ça pourrait être pire ». Une façon de remettre mes œillères en place. Alors oui, la cathédrale ne s’est pas effondrée et volera désormais la vedette la Sagrada Familia de Barcelone. Ces dames pourront comparer leur habilité à se faire attendre, avant de révéler leur beauté achevée.

S’exposer à de bonnes nouvelles influence les cellules de notre organisme

Dans le bon sens. Nous en avons besoin, au quotidien : citations, encouragements, découvertes. Cul-cul, me direz-vous ? Non, simplement reposant. Une pause dans les méandres des informations sélectionnées pour l’inquiétude qu’elles génèrent. Car notre cerveau est naturellement biaisé et bien plus stimulé par le négatif que le positif.

À nous, donc, de l’orienter vers ce qui sera doux, rassurant, optimiste et gourmand. Se réjouir pour d’autres, encourager, et soutenir des projets est déjà une façon de participer aux changements. Je fais donc ici un appel : quelles sont vos sources d’informations positives ?

Partagez-les ici

Pour que nous puissions aussi bénéficier des gouttelettes de couleur, d’espoir et de désir qu’elles déclencheront en nous. Montrez-nous où vous puisez la beauté, le progrès, la chaleur, les liens humains, l’égalité, une planète saine et des comportements joyeux ou responsables, ou importants, ou les trois.

D’avance, merci.

A lire aussi

C'est la fin du défi #juinenjupe

30 jours de #juinenjupe

Dernier jour et dernière jupe du mois. Juin 2017 restera dans les anales climatiques pour sa canicule et ses ...

France Bleu Berry

Je suis l’invitée pour 3 Kifs par jour de Yasmina Benbekai vendredi 4 mars à 14h40, en direct.   ...

Comment résister à la grisaille ?

3h23 de soleil depuis le 1er janvier à Paris. Pour lutter contre le coup de mou, quelques recommandations à ...

6 commentaires sur “Appel aux bonnes nouvelles”

  • Bérangère Guicherd dit :

    Bonjour Irène,
    J’habite à Grenoble et suis intéressée par ton initiative! Y a-t-il un site ou autre où je puisse accéder aix infos pour participer?
    Merci,
    Bérangère

  • fmr38 dit :

    Bonjour chacun-e
    J’ai initié une rencontre mensuelle à Grenoble, ouverte à tous les c itoyen-nes , pendant 2h nous partageons tout ce qui nous a donné de la joie , des petites et grandes choses, des découvertes, des expériences, des projets…
    Ca me donne de l’énergie de la confiance dans le vivant et je mesure que chacun-e de nous a en lui/elle des pépites. Vive l’humain
    Irène

  • Sophie dit :

    Vers l’age de 20 ans, j’ai pris la décision – très consciente – de travailler a voir le positif dans la vie. J’ai vécu comme tout le monde des choses faciles, difficiles, il y a eu des moments de gouffre, mais je réalise a chaque instant a quel point cet état d’esprit s’est nourri de lui-même et de tout ce qu’il y avait de bon autour de moi, j’ai découvert lors de moments très durs une force de résilience insoupçonnée et impressionnante.
    Au quotidien, je l’entretiens (mais il s’entretient très bien tout seul aussi, c’est une bonne dynamique!) avec des lectures constructives, une démarche pour toujours prendre du recul par rapport aux choses et aux gens, de la douceur, de l’isolement parfois car j’en ai besoin pour me nourrir.
    Et dans mon cas, la prière, une source inépuisable de force.

  • mosa dit :

    bonjour ,
    les bonnes nouvelles que je voudrais apporter est que nous ne sommes pas prisonniers du malheur ….
    il y a de nombreuses années que je pratique Ho’oponopono , ainsi que l’EFT et j’ai découvert , il n’y a pas longtemps, les merveilleuses informations de Romuald Leterrier ( ethno botaniste , »se souvenir du futur « ) et de Ph Guillemant (physicien , chercheur au CNRS ….Quand on pique une tête dans leur piscine d’optimisme , on en sort régénéré .
    Ils nous expliquent avec beaucoup de sérieux que si nous n’avons qu’un passé , nous avons en revanche un grand nombre de futurs …à nous de choisir celui que nous voulons activer .
    En adoptant ces chemins de vie , beaucoup de gens commenceront à se nourrir d’optimisme et non d’énergie negative .

  • Emlyn THYER dit :

    Bonjour à chacun.e !

    Je puise mes gouttelettes de bonheur dans mon jardin, dans mes liens familiaux et sociaux, dans mes activités manuelles et intellectuelles … en fait, je puise beaucoup en moi et un peu chez les autres !

    Un grand merci pour cet article qui remet un peu d’équilibre dans le traitement de cet « incendie accidentel ».

    Chaleureusement,
    Emlyn

  • GENTY dit :

    Bonjour, je suis inscrite aux newsletter de « positivr » et de « l’optimisme », ce qui me permet de découvrir de belles initiatives, des projets constructifs, de jolies histoires…
    Je lis le magazine « Flow » que j’adore, on peut y lire des portraits inspirants, y découvrir également des initiatives intéressantes.
    Je pioche à droite à gauche sur Facebook (et oui, parfois il y a aussi de bonnes nouvelles et des choses positives et c’est un cercle vertueux car plus on clique sur ce type d’infos plus on nous en propose de similaires…). J’ai aussi lu « Le livre du Lykke » qui recense des tas de bonnes idées mises en place dans différents pays du monde pour être plus heureux et ça fait du bien!
    J’en profite pour vous remercier d’être là puisque vous aussi vous contribuez à apporter des bonnes nouvelles et à mettre un peu de couleur sur nos paires de lunettes…
    Cécile

Commenter