La psychologie positive

Outils Etudes
Laisser un commentaire 3

La psychologie positive est « la science du bonheur ». Ses fondateurs en ont eu l’idée en constatant qu’entre 1967 et 2000, quatre-vingt-quinze pour cent des études scientifiques publiées en psychologie portaient sur les maladies mentales, la dépression et l’anxiété. Et seulement une sur vingt s’intéressait à la joie, au bonheur et au bien-être. La discipline était pour eux, « malade de sa propre recherche ».

Le manifeste rédigé à sa naissance en 1998 la définit comme « l’étude scientifique des forces et des qualités qui permettent aux individus et aux communautés de s’épanouir ». En deux mots, elle étudie les émotions, les traits de personnalité et les institutions QUI MARCHENT. C’est la psychologie de la prévention.

La psychologie positive n’est pas la pensée positive parce que :

Elle est basée sur des expériences scientifiques qui peuvent être reproduites.

La pensée positive suggère une attitude positive en toute circonstance là où la psychologie positive considère que certaines situations requièrent d’être regardées avec réalisme ou négativité, comme un pilote de ligne confronté à une mauvaise météo.

La plupart des chercheurs occupés par cette nouvelle discipline ont passé avant cela de nombreuses années à étudier les aspects négatifs de nos personnalités et considèrent que ce qui est positif vient compléter notre éventail de réactions sans chercher à remplacer à tout prix notre côté obscur. Cette psychologie ne périme pas sa sœur aînée, elle vient simplement l’enrichir d’un œil neuf.

3 kifs par jour est l’interprétation personnelle que j’ai fait de l’apprentissage de cette discipline. Car c’est est une que l’on peut adopter librement dans ses actions quotidiennes. Nul besoin de thérapeute ou d’expert pour faire de nouvelles expériences d’après ces découvertes.

 

> Voir l‘annuaire de formations à la psychologie positive

 Partager cet outil sur votre site

Copier puis coller le code ci-dessous dans le code HTML de votre site :

Découvrir nos autres outils

Tout savoir sur les antioxydants
Sélection de livres sur la Gratitude

3 commentaires sur “La psychologie positive”

  • Geraldine dit :

    Bonjour,
    Je suis une journaliste mauricienne. Je prevois un papier sur la psychologie positive dans le cadre du Colloque y relatif, qui sera organisé à l’ile Maurice en avril prochain. Pourrai-je vous citer ainsi que quelques une de vos idées dans mon journal?

    Dans l’attente d’un retour favorable

    Bien cordialement,
    Geraldine Geoffroy

  • […] autour des enseignements de son livre « 3 kifs par jour » et de la psychologie positive (ou science du bonheur) appliquée à l’univers […]

  • […] sur la psychologie positive (qui se distingue bien de pensée positive – les explications ici), ce livre explique pourquoi et comment kiffer la vie. En effet, selon une étude, le fait de […]

Commenter