digital

Minimalisme digital

Chronique

Quand une étude longitudinale sur le lien entre Facebook et notre bien-être paraît, ce n’est plus dans une revue pour geeks, mais dans l’American Journal of Epidémiology[1], spécialiste des maladies. Et les nouvelles ne sont pas bonnes, car les likes, links et statuts ne favorisent aucune des interactions humaines qui elles, nous font du bien,…