De quelle couleur est votre cape ?

Chronique Psychologie positive Magazine
Laisser un commentaire 1

« De quelle couleur est votre cape ? » nous demande James Pawelski (Directeur pédagogique du centre de Psychologie Positive de l’Université de Pennsylvanie). C’est lui qui a créé le premier Master de psychologie positive appliquée, aux côtés de Martin Seligman, le père de la discipline. Autant vous dire que l’on écoute sa question avec attention. Je passe trois jours dans le nord du Massachussets pour participer au Sommet de psychologie positive intégrative.

Imaginez qu’un génie sorte de sa lampe et vous propose de choisir entre deux couleurs.

Une cape rouge permet de lutter contre toutes les difficultés et injustices dans le monde.

Une cape verte permet de batailler pour tout ce qui est bon, pour les faire grandir.

Laquelle choisiriez-vous ? Une partie de la salle lève la main pour la rouge. Mon bras se manifeste pour la verte.

La vraie question est : pourquoi ?

Je préfère le soutien au combat, les occasions aux blocages, l’énergie de la fabrication à celle de la destruction et créer qu’arrêter. Alors le vert me sied mieux au teint. Mais, souligne Pawelski, la vie n’est pas si simple. Nous ne pourrions pas grandir sans une cape rouge. C’est celle qui permet de se de se battre, de se défendre et tenir sa place lorsque cela est nécessaire. Elle fait face à l’adversité, la maladie et les injustices. Elle s’empare des obstacles pour les dépasser. Le rouge a une fonction essentielle dans notre survie et l’homéostasie (rétablir les équilibres).

Le bien-être n’est pas synonyme de l’absence de mal-être.

En d’autres mots, l’épanouissement ne s’obtient pas que par le manque de douleur ou de préoccupations. Rétablir l’ordre ou penser une plaie nous assure de cicatriser, mais pas toujours de nous retrouver. Une cape rouge ne suffit pas. Et c’est là qu’intervient la verte. Elle nous tire vers plus haut et plus juste pour nous-même. La psychologie positive en est le meilleur exemple. Ses vertus n’existeraient pas sans la psychologie traditionnelle, qui soigne.

Ce qu’il nous faut donc porter et penser à fabriquer, c’est une cape réversible. Verte ET rouge. Celle qui nous permet de comprendre que dans la vie il y a toujours du positif direct et du positif indirect. Si je dois aujourd’hui lutter contre l’adversité, c’est de rouge dont je dois me vêtir car le vert suivra bientôt. Le monde n’est pas sans opposition. Mais je ne vivrais pas non plus dans un monde sans éprouver de grandes satisfactions. Décider d’alterner les deux couleurs est un instant de lucidité qui nous aidera formidablement à avancer.

A lire aussi

Un stage chez nous ?

Offre de stage chez Essentia Conseils, Paris – présidée par Florence Servan-Schreiber Ecole de formation psycho pour adultes à ...

Quand 3 kifs ne suffisent pas

Mais tellement pas. Les compter par jour devient trop compliqué quand des journées pareilles s’enchainent. La semaine a commencé ...

Power Patate day

Le 19 février 2014 n’arrivera qu’une seule fois. Un jour de démarrage comme je les affectionne. Je vais vous ...

Un commentaire sur “De quelle couleur est votre cape ?”

  • Le but de l’épanouissement à mon avis doit consister à sentir le plus possible des émotions positifs Cape verte) et le minimum des émotions négatifs (Cape rouge).

    Mais aussi avoir se comporter avec les émotions négatifs, à accepter, à ne pas en avoir peur, car ils ne sont que des signaux. ce qui serve à développer les deux comme vous aviez dit.

Commenter