Tour Eiffel aux couleurs belges ©DR Le Parisien

Avoir confiance, plutôt que peur

Article
Laisser un commentaire 5

Ce 22 mars, à 8h du matin, les sensations sont remontées. Je ne sais pas pour vous, mais elles sont presque palpables. Comme une chair de poule. La température du corps baisse légèrement. Tout est plus froid. Le moral aussi. On se dit que cette fois-ci, c’est plus loin, et ça l’est. Mais ça n’est pas vraiment plus loin. Notre amie Anne-Marie a perdu la trace de ses parents qui partaient en vacances de Bruxelles. Sa mère est réapparue à l’hôpital, son père n’a pas encore été retrouvé. Pas encore été retrouvé…

Ce 22 mars, nous avons toute de suite su comment se sentaient les bruxellois et leurs familles inquiètes. Cette légère avance que nous avons sur eux nous permet d’affirmer que ça va aller. Que passé le sursaut collectif, fédérateur et formidablement créatif des voix qui s’élèvent contre l’horreur, c’est finalement la vie, le train train et la possibilité de se projeter de nouveau dans un monde sain et quotidien qui va prévaloir.

Ce 22 mars, j’ai mesuré le chemin que nous avions parcouru et cette incroyable capacité que nous avions, heureusement, à retrouver de l’insouciance. La terreur en décide autrement, en nous remettant sous le nez, le fait que la vie est fragile, incertaine, accidentelle. Quelques heures plus tard, Barbara Fredrickson que nous attendions bientôt a choisi de ne plus venir en France. Trop dangereux, dit-elle.

Le 23 mars, en réfléchissant tristement, j’ai réalisé à quel point le danger créait de la magie pour ceux qui ont la chance de ne pas avoir été meurtris directement par ces attaques. C’est-à-dire, finalement, pour la majorité d’entre nous. Chuchotons notre gratitude, pour ne pas blesser ceux qui souffrent, mais surtout savourons, réalisons et célébrons tout ce qu’il nous est donné de vivre. Ne gâchons plus, ne nous lamentons pas, nous allons vaciller, mais nous allons aussi retrouver notre équilibre. Nous l’avons déjà fait. Ca piquera toujours, mais ça s’arrangera, aussi.

Ne banalisons jamais le résultat de l’horreur, mais profitons de nos traumatismes pour gagner en confiance en nous, plutôt que d’avoir peur de tout.

 

A lire aussi

l'école est finie

Déroutinons

L’école est finie. Ca y est. Mais que c’est bon. Et chez nous, ça n’est pas peu de le ...

Emmanuel, Brigitte et moi !

Brigitte, Manu & moi

J’ai envie d’y croire. Et s’il s’agissait de nos Barack et Michelle ? Emmanuel Macron a dit dans son premier ...

13h de France 2

Vendredi 13 Juin à 13h, comme un jour de chance, j’étais l’invitée de Sophie Le Saint au JT de ...

5 commentaires sur “Avoir confiance, plutôt que peur”

  • Yassine dit :

    Je suis très d’accord avec toi! C’est toujours l’occasion d’avoir la gratitude pour être en vie, et pour savourer la vie, et ne plus la laisser passer les opportunités dans la vie, de vivre le moment présent, et apprendre à vivre heureux, et aider les autres , mais c’est aussi une opportunité pour sentir la souffrance de beaucoup de personnes qui subissent ces douleurs quotidiennement : En Syrie, en Irak et en Palestine.

  • Pricilia dit :

    Je viens de finir la lecture de ce post et les larmes me sont naturellement venues aux yeux tellement je m’y suis reconnue. Très touchée après les attentats de Paris, je ne le suis pas moins après ceux de Bruxelles, étant originaire des environs de Lille… Et j’avoue que bien qu’étant en train de lire « 3 kifs par jour », j’ai passé une semaine entre angoisse et insomnie.
    Je faisais remarquer à mon mari ce matin que demain nous allons assister à notre 1er concert depuis novembre dernier et je ne peux pas m’empêcher d’avoir peur… Vous lire a une fois encore apaisé mes pensées et j’ai souri pour la 1ère fois depuis des jours…
    Un kif de Pâques qui n’a rien à voir avec le chocolat !
    Merci…

  • marie dit :

    Je suis Bruxelloise et je vous remercie infiniment pour ces mots tendres, plein de compréhension, d’humanité.
    Courage à nous tous!

  • Turco dit :

    Chaque fois cela semble plus difficile, plus lourd, plus angoissant…
    Chaque fois nous sommes tentés de laisser la peur nous gagner.
    Mais chaque fois nous réalisons que l’humanité a besoin de notre sursaut et de cette résilience.
    Toutes mes pensées vont aux familles belges touchées de près ou de loin par ces attentats.
    Il faut tâcher de regarder devant nous et avancer, debout.

    Merci pour ce texte, Florence

    Michèle Turco

  • Amina la cléatrice dit :

    Un merci ému, très ému, pour ce billet, Florence.

    Oui, ça s’arrangera, grâce à l’amour et à la compassion.

Commenter